Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Double meurtre dans les Cévennes : Le meurtrier dévoile les raisons de son passage à l’acte

Publié par Romane TARDY le 17 Mai 2021 à 12:26

Valentin Marcone, suspecté d’avoir tué son patron et un collègue dans les Cévennes, est sorti du silence après s’être rendu à la police vendredi. Il a fait de terribles révélations.

tueur des cévennes

>>> A lire aussi : Meurtrier des Cévennes : le profil très inquiétant de Valentin Marcone se dévoile

Valentin Marcone donne sa version des faits

Valentin Marcone est suspecté d’avoir tué son patron et son collègue dans la scierie où il travaillait dans les Cévennes. Pendant quatre jours, il était en cavale mais il a fini par se rendre à la police vendredi 14 mai au soir.

Après un jour et demi de détention, le suspect est sorti du silence. Il a rapidement avoué être l’auteur du crime. Il raconte avoir eu une « altercation avec son employeur et un collègue de travail au sujet de ses conditions de travail et notamment du paiement d’heures supplémentaires » . Valentin Marcone aurait alors fini par s’emparer de son arme pour tirer à « trois voire quatre reprises » .

Le profil inquiétant du meurtrier des Cévennes

Valentin Marcone aurait également donné des détails sur sa cavale. « Il s’est déplacé dans le but de se débarrasser de ses armes. L’arme de poing était cachée dans un châtaignier et l’arme longue il l’a mise en pièces et jetée. Il s’est terré dans un trou qu’il a agrandi avec ses mains. Il a pu observer les gendarmes qui ont réalisé les perquisitions. La traque a duré 83 heures » , a précisé le commandant Bertrand Michel.

La police se demande alors si l’acte n’était pas prémédité vu que l’auteur du crime était armé et le sujet des heures supplémentaires le touchait depuis longtemps. Valentin Marcone sera donc déféré devant un juge d’instruction pour assassinat.

Des experts psychiatriques sont en train de dessiner le profil psychologique du tueur. Certains détails laissent des doutes sur l’état de santé mentale de ce dernier. Il semblerait être quelqu’un qui vivait dans la peur. En effet, il se rendait régulièrement au travail équipé d’un gilet pare-balles et gardait une arme de poing sous ses vêtements.

Source : La Dépêche

>>> A lire aussi : Drame : une mère tue ses deux filles de 8 ans et 8 mois et se suicide