Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Drame à l’Assemblée nationale : Accident cardiaque en pleine séance

Publié par Léa Lecuyer le 05 Mai 2023 à 12:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 4 mai 2023 à 23h, une rédactrice de l’institution a été victime d’un malaise cardiaque provoquant la suspension de la niche parlementaire du PCF. Les députés Julien Rancoule (RN) et Stéphanie Rist (Renaissance) sont parvenus à lui porter secours.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Gros malaise à l’Assemblée : une odeur nauséabonde perturbe l’audience

Une séance interrompue à cause d’un malaise

C’est un événement qui ne se termine fort heureusement pas par une fin tragique. Alors que le Parti communiste français débattait au sujet du statut d’EDF ainsi que sur l’obligation vaccinale des soignants, une fonctionnaire de l’Assemblée nationale a été touchée par un terrible malaise.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Si la séance était censée se poursuivre jusqu’à minuit, celle-ci a finalement été écourtée. Les secours étant arrivés aux alentours de 23h, la victime a pu être transportée à l’hôpital 50 minutes après avoir été réanimée sur place.

Yaël Braun-Pivet, Présidente de l’hémicycle du Palais Bourbon, a également adressé quelques mots avant de mettre fin à cette journée d’initiative parlementaire, qualifiant ainsi la situation de « drame » à la suite de cet « accident cardiaque ».

Cette dernière a notamment donné plus de précisions, indiquant que Julien Rancoule, député RN et Stéphanie Rist, députée Renaissance, ont réussi à « réanimer rapidement » la rédactrice avant son évacuation par le SAMU. En effet, également pompier volontaire pour l’un et médecin pour l’autre, tous deux ont pu mettre en application leurs compétences avant l’arrivée des pompiers.

La suite après cette publicité

À lire aussi : La députée Aurore Bergé émue aux larmes en parlant des violences conjugales à l’Assemblée

Malaise cardiaque à l'Assemblée nationale : deux députés parviennent à réanimer une fonctionnaire
Instagram – @assembleenationale

Une « diarrhée verbale ministérielle »

La suite après cette publicité

« Dans ces moments-là, l’Assemblée nationale est forte des membres qui la composent ». Ainsi sont les mots employés par Yaël Braun-Pivet en réaction à l’accident afin de rassembler la « grande communauté » que forment les élus et le personnel et de les inviter à avoir une « pensée » pour la victime et sa famille.

Pour autant, la journée n’a pas été de tout repos pour les membres de l’hémicycle. Déjà suspendue à cause de tensions entre la gauche et la majorité notamment vis-à-vis d’une proposition de loi visant à indexer la dotation globale de fonctionnement des collectivités sur l’inflation, la niche parlementaire du PCF était placée sous le signe de débats houleux.

Alors que Bruno Le Maire et Gabriel Attal sont intervenus durant près d’une heure pour représenter le gouvernement sur ce texte réalisé par Jean-Marc Tellier, la gauche s’en est allée à un commentaire peu constructif. Dénonçant une « diarrhée verbale ministérielle », elle souhaitait avec ceci empêcher le vote de la proposition de loi. À la suite de quoi, l’accident cardiaque de la fonctionnaire a eu lieu.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Assemblée nationale : les députés sont ivres… ils abuseraient de la buvette !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.