Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une école catholique du Tennessee interdit les livres Harry Potter car ils invoqueraient les « mauvais esprits »

Publié par Delphine le 03 Sep 2019 à 16:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une école catholique de Nashville, au Tennessee, a interdit la série de livres « Harry Potter » dans sa bibliothèque. En effet, un révérend de l’école aurait prétendu que les livres contenaient des sorts qui, s’ils sont lus par des humains, pouvaient invoquer des « mauvais esprits », selon le journal The Tennessean

La suite après cette publicité


>>>À lire aussi : Harry Potter s’engage… dans un club de rugby en Australie

Les livres « risquent d’invoquer des mauvais esprits »

Le révérend en question s’appelle Dan Reehil. Il officie comme pasteur à la paroisse de l’école catholique Saint Edwards. Ce dernier a ainsi envoyé aux parents d’élèves un email dans lequel il explique qu’il a consulté plusieurs exorcistes aux Etats-Unis et à Rome. Ces-derniers lui auraient recommandé de retirer les livres retraçant les aventures du jeune sorcier de son école.

La suite après cette publicité

« Ces livres présentent la magie comme étant à la fois le bien et le mal, ce qui n’est pas vrai, c’est une astucieuse tromperie » a déclaré le Révérend Reehil à propos de la série des sept livres « Harry Potter » . « Les malédictions et les sorts utilisés sont des malédictions et des sorts réels qui, lorsqu’ils sont lus par un humain, risquent d’invoquer de mauvais esprits à la personne qui lit le texte » explique Reehil dans son email.

CBS News a communiqué avec le district scolaire pour obtenir ses commentaires. Le révérend étant absent, c’est Rebecca Hammel, l’intendante des écoles du diocèse catholique de Nashville qui a confirmé que le révérend avait effectivement envoyé cet email. Le pasteur a pris cette décision après avoir reçu une demande d’un parent explique-t-elle au Tennesean avant de justifier que « chaque pasteur à l’autorité canonique de prendre de telles décisions pour son école paroissiale ». « Il a le pouvoir d’agir de cette manière« , conclut-elle.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : Le Pape François fustige l’avortement et parle de « tueurs à gages » 

Harry Potter : un menace pour la religion ?

La suite après cette publicité

Les livres originaux « Harry Potter », écrits pas J.K Rowling, ont été publiés entre 1997 et 2007. La série de films et de livres a connu un succès mondial phénoménal. Elle a également suscité des débats internationaux au cours des deux dernières décennies. Et l’idée que « Harry Potter » soit une menace pour la religion n’est pas une préoccupation nouvelle, comme l’a écrit le chroniqueur Daniel Nexon dans le New Republic en 2007. En effet, à cette époque, le dernier épisode de la série de livres était en cours de publication, et le cinquième film venait d’être présenté en avant-première.

Nexon avait alors expliqué que la série avait suscité des débats en France, en Suède, en Turquie ainsi qu’en Russie. Il raconte que pour « de nombreux conservateurs religieux, Harry Potter représente une nouvelle attaque des médias, des institutions publiques et d’autres manifestations de la culture laïque contre leurs valeurs traditionnelles« . L’érudit et chroniqueur écrit ainsi que certains critiques chrétiens croient que la Bible « fait apparaitre clairement que la magie provient des sources démoniaques« . Ainsi, « Harry Potter » pourrait alors emporter les enfants loin de la religion et « vers des pratiques occultes« .

Cette croyance s’était déjà manifestée lorsqu’en 2006, une mère de famille géorgienne avait demandé au conseil de l’éducation de son comté de Gwinnett d’interdire les livres en raison du mal qu’ils contenaient. La série de livres a d’ailleurs été listée parmi les livres les plus contestés de l’American Library Association pendant plus de trois ans. Cela signifie que « Harry Potter » figure parmi les livres les plus demandés à être retirés des bibliothèques scolaires.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse » : les propos de l’abbé de La Morandais dans un débat sur la pédophilie scandalisent

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.