Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un essaim d’abeilles l’attaque, elle a plus de 500 piqures sur le corps et meurt sous le choc

Publié par Nicolas F le 16 Mar 2017 à 11:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Divina avait 84 ans quand elle a été victime d’un terrible accident. Sa mort dans une lente agonie de souffrance est celle d’un cauchemar. La grand-mère a succombé à l’attaque terrifiante de milliers d’abeilles. Plus de 500 piqures ont été comptées lors de son autopsie.

 

Elle criait et se roulait par terre de douleur

C’est un témoin qui préfère rester anonyme qui a appelé les secours, alors qu’il voyait dans les bois, une personne se débattre avec un essaim d’abeilles. Divina Ambrósio de Jesus, une Brésilienne de 84 ans, vivant à Presidente Olegário, dans le sud-est du pays, était en train d’aller récupérer du bois quand elle a fait une mauvaise rencontre. Chaque matin, elle faisait une balade dans le bois derrière chez elle pour trouver des brindilles pour allumer sa cuisinière et se faire son café. Ce jour-là, elle est tombée sur un nid d’abeilles caché dans un buisson. La horde s’est ruée sur elle pour protéger leur nid.

Divina, avant de se faire attaquer par des abeilles (Juarez Martins/Caters News)

Les piqures ont provoqué un choc

Les secours sont arrivés rapidement. Ils ont mis le feu à une couverture pour effrayer les abeilles qui craignent le feu et la fumée, en particulier. Il leur a fallu 30 minutes pour sauver la victime qui avait été piquée sur l’ensemble du corps. Elle est arrivée inconsciente à l’hôpital et son état s’est rapidement aggravé. Il ne semblerait pas qu’elle ait été allergique aux piqures d’abeilles, mais celles-ci étaient très nombreuses. Le docteur Gilberto Moreira Palma parle de minimum 500 piqures, dont le venin a pu provoquer un choc auquel son corps n’a pas résisté.

Le bras de Divina pris en photo à à son arrivée à l’hôpital (Juarez Martins/Caters News)

Elle n’a pas survécu à l’attaque de l’essaim d’abeilles

Elle est restée inconsciente pendant plusieurs heures. Un jour plus tard, elle a succombé aux piqures. Selon les spécialiste, l’abeille qui a été importée d’Europe et d’Afrique pour fabriquer la cire et le miel a dû s’adapter à la vie au Brésil. Cette adaptation fait qu’elle sont particulièrement agressives.

0