Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une femme noire écope d’une amende de 385 dollars aux États-Unis… la raison est pitoyable !

Publié par Lucas le 31 Mai 2021 à 5:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une nouvelle polémique qui pourrait être créée aux États-Unis. Diamond Robinson, une femme noire d’une trentaine d’année s’est en effet faite verbaliser par les forces de l’ordre. Elle a reçu une amende d’un montant de 385 dollars. Le problème qui se pose réside surtout dans l’origine et la raison de cette verbalisation. Alors qu’elle était au téléphone, les policiers l’ont directement interpellé parce qu’ils jugeaient… qu’elle parlait bien trop fort.

>>> A lire aussi : La police jette les cendres de sa fille… en pensant que c’était de la drogue

Les vidéos du jour à ne pas manquer

385 dollars d’amende pour avoir parlé trop fort

C’est dans la rue d’Eastpoint aux États-Unis que Diamond Robinson s’est faite interpeller par les forces de l’ordre. Tout avait commencé quelques minutes auparavant, lorsqu’elle marchait dans la rue, téléphone en main. Elle se fait alors accoster par une habitante du quartier, qui la prie de parler moins fort et même… de raccrocher son appel. « Je lui ai dit de sortir de ma vue, et je suis passée devant elle. Trois minutes plus tard, la police est arrivée », explique alors la jeune femme afro-américaine.

Diamond Robinson leur explique qu’elle est dans son droit en téléphonant dans la rue tout en marchant. Mais rien n’y fait. Les policiers décident de lui infliger une amende d’un montant… de 385 dollars. Ne comprenant pas comment une telle amende peut-être infligée pour un simple appel téléphonique passé à l’extérieur, la jeune femme reste pourtant focalisée sur une raison en particulier…

femme noire etats-unis amende

>>> A lire aussi : Montpellier : 405 euros d’amendes pour avoir consommé de l’alcool sur la plage…

Verbalisée plus facilement parce qu’elle est une femme noire ?

C’est ce que soupçonne Diamond Robinson, qui a partagé l’incident et l’arrivée de la police sur son compte Facebook à travers une vidéo diffusée en live. Pour cette femme noire, la couleur de sa peau a influencé les policiers quant ils hésitaient à la verbaliser.

De son côté, la police réfute toutes potentielles accusations de la jeune femme : « Nos agents n’ont eu d’autre choix que de se rendre sur les lieux de la plainte. Ils ont agi de manière professionnelle lorsqu’ils ont parlé à Madame Robinson ». Alors, qui a tort, qui a raison ? Diamond Robinson, elle, compte en tout cas contester son amende. Décidément, les relations entre la police et la population noire aux États-Unis ne s’arrangent pas.

>>> A lire aussi : « Un homme afro-américain me menace » : scandale aux Etats-Unis après la diffusion d’une vidéo raciste prise à Central Park (VIDÉO)

0