Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une adolescente refuse ses avances, il la poignarde à 20 reprises et lui brise le crâne

Publié par Elodie GD le 01 Juin 2023 à 9:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 28 mai, une adolescente de 16 ans a été sauvagement assassinée dans les rues de New Delhi, en Inde. Son agresseur, un jeune homme de 20 ans, a mal digéré qu’elle repousse ses avances. Un drame qui secoue tout le pays.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Il m’a juste dit, ne crie pas » : Isabelle, rescapée d’une tentative de féminicide raconte l’enfer que lui a fait vivre son ex-compagnon

Une adolescente poignardée à mort

Les images capturées par la vidéosurveillance sont insoutenables. En pleine rue, au milieu des passants, on voit un jeune homme s’en prendre violemment à une Sakshi, une adolescente de 16 ans. Il l’arrête et la poignarde à vingt reprises. Guidé par la haine, il ne s’arrête pas là : quand elle se retrouve au sol, il lui brise le crâne, encore et encore, à l’aide d’un parpaing.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Tout cela sous les regards médusés, parfois curieux, des passants qui n’interviennent à aucun moment pour s’interposer entre l’agresseur et sa victime.

La victime est décédée des suites de ses blessures, avant même d’avoir pu être transportée à l’hôpital.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Tentative de féminicide : Son ex-conjoint la percute volontairement !

Des témoins passifs

La suite après cette publicité

L’agresseur, lui, sera arrêté dès le lendemain dans l’état voisin de l’Uttar Pradesh. Selon CNN, « l’enquête initiale s’orienterait vers un crime passionnel » , la victime ayant refusé les avances du jeune mécanicien. Un terme inapproprié dans ce cas de figure où une femme de plus a trouvé la mort pour avoir osé s’opposer à un homme.

Interrogés par les médias, les parents de la jeune Sakshi sont apparus dévastés. Sous le choc, ils ne comprennent pas pourquoi leur fille a fait face à autant de haine. Révoltés, ils n’arrivent pas à s’expliquer la réaction des passants. Des passants qui ont choisi de détourner le regard, plutôt que de lui venir en aide.

La condition des femmes en Inde au centre des débats

La suite après cette publicité

« J’ai vu ma fille allongée au sol, visage contre terre » , rapporte le père de l’adolescente. « Ses organes étaient sortis et sa tête avait été fracassée. Elle gisait là, sans vie. Il était inutile de l’emmener à l’hôpital. Cela me met en colère de savoir que personne n’a aidé ma fille. S’ils l’avaient aidée, elle serait encore en vie aujourd’hui. J’ai entendu dire que des passants étaient occupés à filmer des vidéos de l’incident. Même s’ils avaient crié, cela aurait aidé ma fille » , a-t-il déploré.

La famille de la jeune Sakshi exige la peine de mort pour le jeune homme de 20 ans.

Ce drame remet sur la table la question de la condition des femmes en Inde. Des femmes trop souvent victimes de violences et trop peu protégées par les autorités. Et les chiffres sont affolants : en 2020, les féminicides auraient augmenté de 20% par rapport à 2013.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Féminicide : Un homme poignarde sa compagne avant de se donner la mort

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.