Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Salut grosse truie juive » : Menaces de mort sur des femmes politiques, qui est le corbeau ?

Publié par Elodie GD le 29 Mar 2023 à 8:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plusieurs femmes politiques de la majorité ont reçu des lettres de menaces. Des lettres dans lesquelles les auteurs les menacent de mort, elles et leurs familles.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Je vous tue » : terribles menaces dans l’affaire Denis Brogniart, TF1 se mure dans le silence…

Des femmes politiques menacées de mort

Tout a commencé quand Marie Lebec et Aurore Bergé, députées de Renaissance, ont évoqué les menaces dont elles faisaient l’objet. Quelque temps après, c’est au tour de Yaël Braun-Pivet, la présidente de l’Assemblée Nationale, de dénoncer le même phénomène.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Un fait qui inquiète d’autant plus, que les femmes prises pour cibles sont menacées de mort.

Sur le plateau de LCI, Aurore Bergé a procédé à la lecture des passages de la lettre de deux pages. Des passages qui font froid dans le dos… « Salut grosse truie juive […] On n’a plus de zyklon, mais des barres de fer pour éliminer cette s*loperie de youde » , a-t-elle rapporté, face aux journalistes.

Lors de l’entretien, elle est également revenue sur les menaces proférées à l’encontre de son bébé.

La suite après cette publicité
femmes politiques

>> A lire aussi : « Jusqu’à 3.000 menaces de mort » : le terrible récit d’Eddy Pretto, victime de harcèlement

Un seul et même expéditeur ?

La suite après cette publicité

Selon les pistes étudiées par la police, on retrouve celle de l’existence d’un corbeau qui s’en prendrait à ces femmes. Une piste par ailleurs privilégiée par Yaël Braun-Pivet et la médecin Karine Lacombe.

En effet, cette dernière a affirmé avoir reçu une lettre similaire en 2020. Et ce en plus d’avoir été victime de cyberharcèlement durant plusieurs mois.

Face à ces dénonciations, plusieurs élus ont apporté leur soutien aux femmes politiques. Déplorant les violences, de plus en plus fréquentes, envers les élus. Et ce, qu’elles soient physiques ou verbales. Des violences qui, selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur, auraient augmenté de 32% .

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Un professeur reçoit des menaces de mort après l’évocation des caricatures de Mahomet dans son cours

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.