Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Floride : le meurtrier de Trayvon Martin acquitté

Publié par Anissa Duport-Levanti le 15 Juil 2013 à 12:12

RAPPEL DES FAITS

Souvenez-vous, c’était en 2012. Un habitant de la ville de Sanford (une petite localité de 54 000 âmes près du Disney World d’Orlando) avait tué par balle un jeune afro-américain de 17 ans. George Zimmerman, âgé de 29 ans et d’origine hispanique, faisait une ronde de surveillance dans son quartier, comme son statut de vigile bénévole l’y autorise, lorsqu’il s’était senti agressé par Trayvon Martin, 17 ans et non armé.

Un braquage avait eu lieu peu de temps avant, et les coupables portaient des sweets à capuche, tout comme Trayvon Martin lorsqu’il a croisé le chemin de George Zimmerman. Ce dernier a cru qu’il faisait parti du groupe de braqueurs et a appelé la police. Les officiers lui ont dit de ne pas intervenir, mais le vigile bénévole qui se sentait comme « investi d’une mission » ne les a pas écoutés… George Zimmerman l’a poursuivit et abattu, selon lui en état de légitime défense. Le jeune homme ne faisait en fait pas partie de ce groupe.

Trayvon Martin, 17 ans.

Trayvon Martin, 17 ans.

L’affaire aurait pu en rester au stade du fait divers si la police, jugeant véridique l’état de légitime défense, n’avait pas interpellé le prévenu qu’un mois et demi après la mort de Trayvon Martin le 26 février 2012. Ce fait avait provoqué un tollé et des manifestations dans tout le pays, relançant le débat sur le racisme au sein de la société américaine, ainsi que sur le contrôle des armes.

George Zimmerman

George Zimmerman

LE VERDICT

Après avoir délibéré pendant plus de 16 heures, le jury n’a finalement pas retenu l’accusation pour meurtre sans préméditation pour laquelle George Zimmerman risquait la prison à vie, et s’est prononcé pour un acquittement pur et simple. De quoi remettre le feu aux poudres, et déclencher l’indignation des milliers personnes soutenant la famille de Trayvon Martin. 

crédit : Reuters

crédit : Reuters

LES RÉACTIONS

Le pasteur Jesse Jackson, militant de longue date en faveur des droits des minorités, a déclaré sur CNN « Je reste abasourdi par ce verdict« . Benjamin Jealous, président de l’Association nationale pour la promotion des personnes de couleur (NAACP), a quant à lui rappelé le versant raciste de ce crime : « Quand vous écoutez les propos de jeunes noirs qui habitent dans ce quartier et qui avaient l’impression d’être particulièrement visés (par George Zimmerman), on peut craindre que la race du jeune Trayvon soit l’une des raisons pour lesquelles il a été pris pour cible.« 

martin

La marche des 1 millions de capuches organisée à la mémoire de Trayvon Martin.

La famille du jeune homme décédé n’a cependant pas cédé à un excès de colère, son père se contenant de twitter « Bien que mon coeur soit brisé, ma foi est intacte«  et d’appeler à une mobilisation citoyenne « Ensemble, nous pouvons faire en sorte que cela ne se reproduise pas.« 

Million-Hoodie-March-for-Trayvon-Martin-crowd-NYC-032112-by-Rene-Carson-photos.byhandmedia.com_

Marche des 1 millions de capuches (car Trayvon Martin portait une capuche le soir de sa mort)

Si l’avocat du prévenu a déclaré « Je suis heureux pour George Zimmerman, mais je suis aussi ému que le jury ait fait en sorte que cette tragédie ne vire pas à la parodie », les procureurs se sont dits « déçus » par le verdict, « Mais nous l’acceptons » ont-ils ajouté. « Nous vivons dans un grand pays doté d’un grand système judiciaire. Il n’est pas parfait, mais c’est le meilleur au monde et nous respectons le verdict du jury« .

UNE JUSTICE PARTIALE ?

Enfin mettons tout de même un bémol. Le système judiciaire américain présenté comme le « meilleur au monde », cela reste à prouver étant donné la difficulté pour les condamnés (y compris ceux dans le couloir de la mort) d’obtenir ne serait-ce que des tests ADN qui pourraient les innocenter même dans une condamnation sans preuves matérielles comme ce fut le cas de Troy Davis. En 2006, 6,6 % des afro-américains majeurs étaient emprisonnés, et 1 sur 9 avait entre 20 et 34 ans (selon un rapport du département de la justice américaine publié dans le New-York Times en 2008) ! Et c’est sans compter les études statistiques qui démontraient déjà il y a 10 ans qu’un américain noir a 3,9 fois plus de chances d’être condamné à la peine capitale qu’un américain blanc lors d’un procès pour meurtre. Un dernier chiffre, en 2011, plus de noirs américains étaient sous le coup d’une condamnation de la justice américaine qu’il n’y avait d’esclaves en 1850, juste avant la guerre de sécession, comme l’explique Michelle Alexander (professeur agrégée de droit à l’Université de l’Ohio) dans son livre « The New Jim Crow: Mass Incarceration in the Age of Colorblindness ». 

Preuve qu’il y a bien une justice à deux vitesses, ou plutôt à deux couleurs, aux États-Unis.

6a00d8341c68e353ef0111685d455a970c-800wi

Mise à jour : Stevie Wonder a annoncé qu’il boycotterai désormais la Floride dans tous ses déplacements tant que la loi « State Your Ground » y sera appliquée. C’est en vertu de cette loi qui autorise quiconque se sentant menacé par un tiers à faire usage de son arme que le meurtrier de Trayvon Martin a été acquitté.

Découvrez des témoignages choc : les derniers mots des condamnés à mort aux États-Unis.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.