Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Un tiers impliqué » : nouvelle révélation sur la disparition d’Emile

Publié par Alicia Trotin le 20 Juil 2023 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est le mystère qui agite tout l’hexagone, l’enquête sur la disparition du petit Emile. En effet, toujours aucune trace de l’enfant et toutes les hypothèses sont dorénavant envisagées. Disparu depuis le 8 juillet, le procureur de la république a pris une décision pour faire face aux difficultés des enquêteurs.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Émile : seulement le début de l’enquête ? De nouvelles pistes vont être étudiées

Une nouvelle tentative

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

C’est la terrible histoire qui anime les Alpes-de-Haute-Provence depuis le début des vacances d’été, la disparition du petit Emile reste incompréhensible. C’est pourquoi, le procureur de la république a annoncé ce mardi 18 juillet, l’ouverture d’une information judiciaire afin de faire évoluer le dossier.

Cette décision marque un tournant dans cette affaire. Les autorités ont reçu de nombreux éléments, cela va leur permettre de mieux trier les informations communiquées par les témoins et les habitants de Haut-Vernet. Ainsi, les enquêteurs peuvent faire des perquisitions sans demande d’autorisation, ainsi que des écoutes ou des surveillances.

À lire aussi : Emile : Un feu et une odeur suspecte intriguent les enquêteurs

La suite après cette publicité

Pas d’indice

L’objectif est de comprendre les causes de la disparition. Comme l’a expliqué le général de gendarmerie Jacques Morel, à ce stade de l’enquête, la piste criminelle est de plus en plus privilégiée.

« Les investigations actuelles, qui étaient sur une disparition inquiétante, vont maintenant s’orienter vers une piste plus criminelle. On va sans doute être obligé d’admettre qu’il n’a pas pu sortir tout seul de cette zone sans l’aide, la complicité, ou la contrainte d’un tiers. Aujourd’hui, l’hypothèse qu’il se soit égaré tout seul est écartable. Un petit de deux ans n’aurait pas pu aller si loin, donc il y a forcément un tiers qui est impliqué. »

La suite après cette publicité
Jacques Morel – BFM

En effet, les enquêteurs sont noyés dans près de 1400 appels à témoins, dont la plupart ne mèneront très certainement nulle part. Pour l’instant, les autorités sont dans le flou le plus total. C’est pourquoi le procureur explique que cette décision prend finalement tout son sens.

« Nous ne disposons d’aucun indice, d’aucune information, d’aucun élément qui puisse nous aider à comprendre cette disparition. Et ce n’est pas faute d’avoir multiplié les investigations dans leur nombre, dans leur intensité et dans leur localisation. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Emile : Une nouvelle piste scandalise

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.