Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Disparition d’Émile : seulement le début de l’enquête ? De nouvelles pistes vont être étudiées

Publié par Elodie GD le 18 Juil 2023 à 14:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Maintenant dix jours que le petit Émile a disparu. Et, en dix jours, les enquêteurs n’ont pas avancé d’un poil. Ce n’est pas faute d’avoir examiné toutes les pistes possibles et imaginables. Hors de question cependant d’abandonner. Et, s’ils ont déjà ratissé tout le secteur au peigne fin, de nouvelles pistes pourraient se dessiner d’ici peu.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Émile : l’oncle du petit garçon explose de colère

Disparition d’Émile : presque toutes les pistes étudiées

Dix jours plus tard, Émile reste introuvable. Et, l’enquête que beaucoup pensaient voir résolue en quelques heures, s’avère bien plus compliquée que prévu. Où est passé le garçonnet de deux ans ? Qui est le responsable de cette disparition ?

La suite après cette publicité

Les enquêteurs n’ont toujours pas la réponse… Pourtant, ils ont passé la zone au peigne fin, ont fait appel à des militaires spécialisés, se sont aidés de chiens surentraînés… Mais, rien à faire. La disparition d’Émile reste un mystère.

Cependant, ils n’ont pas dit leur dernier mot.

Émile
La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition du petit Émile : ce capteur de mouvement activé en pleine nuit qui intrigue

De nouvelles pistes à venir ?

Les gendarmes se préparent, en effet, à se lancer dans un travail de grande ampleur. Ainsi, on apprend qu’ils prévoient de recouper les témoignages avec le bornage des téléphones présents dans le village durant le week-end qui a suivi la disparition d’Émile.

La suite après cette publicité

Un travail minutieux qui pourrait prendre « plusieurs semaines » , selon BFMTV. Un délai confirmé par la justice qui a transformé l’enquête sur la disparition d’Émile en enquête « préliminaire » . Cela veut dire que les enquêteurs disposent d’un temps plus long pour savoir ce qui s’est passé.

Autre élément mis en lumière par les médias : des personnes présentes au Vernet les jours qui ont suivi la disparition d’Émile n’ont toujours pas été interrogées. Serait-il possible que leurs interrogatoires débouchent sur des pistes supplémentaires ? Affaire à suivre.

À lire aussi : Disparition d’Émile : « Quelque chose à cacher ? », le comportement des habitants interroge