Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Disparition d’Émile : Qui est cet adolescent suspecté et auditionné à plusieurs reprises ?

Publié par Elodie GD le 13 Juil 2023 à 18:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Voilà maintenant cinq jours que le petit Émile, deux ans et demi, a disparu. Et, depuis cinq jours, l’enquête en est toujours au même point. Les forces de l’ordre ayant mis un terme aux battues bénévoles depuis le 12 juillet, il s’agit à présent de se concentrer sur les habitants du Vernet, présents dans la commune le 8 juillet dernier.

À lire aussi : « Le diable l’emmenait régulièrement » : l’étrange déclaration de la mère d’Émile

La suite après cette publicité

Disparition d’Émile : les habitants dans le viseur des enquêteurs

L’enquête se concentre désormais sur les habitants du Vernet. Ainsi, la gendarmerie, qui n’écarte aucune piste et envisage tous les scénarios, a entamé les auditions des 25 habitants du hameau où résident les grands-parents d’Émile.

Dans le même temps, ils interrogent aussi ceux dont le téléphone a borné à proximité de la zone délimitée par les enquêteurs.

La suite après cette publicité

Une étape de l’investigation qui a pour conséquence d’éveiller la paranoïa chez ces personnes, qui se côtoient quasi quotidiennement.

La suite après cette vidéo
Émile

À lire aussi : Disparition d’Émile : Son grand-père est sorti du silence

La suite après cette publicité

Un adolescent interrogé à de nombreuses reprises

Parmi les personnes interrogées par les forces de l’ordre, un adolescent. Un jeune homme, fils d’agriculteur, qui, selon Le Parisien, aurait été auditionné à plusieurs reprises par les gendarmes. Pour cause, il n’est pas inconnu de leurs services.

Connu dans la commune pour sa conduite dangereuse, il a eu un accident de buggy en 2021. Par la suite, c’est à bord d’un engin agricole qu’il avait eu un accrochage. Un profil qui, si l’on se fie aux pistes privilégiées par les gendarmes, correspond en tout point.

La suite après cette publicité

Seulement, la piste a depuis été abandonnée par les forces de l’ordre.

Paranoïa et suspicion

La suspicion a envahi l’esprit des habitants du hameau, les rendant méfiants les uns envers les autres. Une situation que déplore ce riverain, dont les propos ont été recueillis par Le Parisien.

La suite après cette publicité

« Imagine s’il y en a un qui dit ‘Lui, il n’arrête pas de traîner là’, ça peut aller vite ! On ne sait pas, même un copain peut te balancer » , a-t-il assuré face aux journalistes.

Pour sa part, hors de question de se faire dénoncer à tort. C’est pourquoi, sur les conseils d’un ancien policier, il garde précieusement le ticket de caisse qui lui sert d’alibi. En effet, le 8 juillet à 17 h 30, soit un quart d’heure avant l’heure estimée de la disparition d’Émile, il se trouvait à la station essence.

À lire aussi : Émile : que sait-on sur la famille du petit garçon disparu ?