Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une nouvelle épidémie déclenchée par des fraises des bois ?

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 31 Mai 2022 à 20:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que de plus en plus de cas de variole du singe se déclarent en France et dans différents pays en Europe, une nouvelle menace plane. En effet, aux Etats-Unis, les autorités sanitaires ont recensé près de 17 cas d’hépatite A . L’origine de cette infection générale serait due à la consommation de fraises bio vendues en grande surface.

La suite après cette publicité
cas hépatite

Une nouvelle épidémie à prévoir ?

Alors que le Covid semble n’être qu’une ancienne histoire aujourd’hui en France, de nouveaux phénomènes sanitaires font craindre le pire après deux années extrêmement compliquées. Parmi ces différentes menaces, il y a celle de la variole du singe. Cette variole du singe se caractérise par une infection au niveau de la peau. On constate également des maux de tête, une augmentation du volume des ganglions lymphatiques.

La suite après cette vidéo

Pour l’instant, les cas sont minoritaires, mais les autorités sanitaires restent à l’affut face à cela. Mais dans le cas présent, c’est aux Etats-Unis que se passe notre histoire. En effet, plusieurs cas d’hépatite A ont été annoncés sur plus d’une vingtaine de personnes. Cela serait lié à la consommation de fruits bio et plus précisément des fraises.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

 Des infections inquiétantes

Les autorités de santé américaines et canadiennes sont formelles, 17 personnes ont été infectées par l’hépatite A en consommant des fraises bio de supermarché. Une situation grave qui alerte au vu de la maladie impliquée. L’hépatite A est une maladie infectieuse aiguë du foie, qui peut provoquer de graves symptômes chez les patients contaminés. Les symptômes sont en général des douleurs abdominales, des nausées, une jaunisse ainsi qu’une forte fièvre.

La suite après cette publicité

Dans la dizaine de cas enregistrés, 12 ont été hospitalisés. Une enquête de la FDA (Food and Drug Administration) est en cours afin de déterminer avec certitude l’origine de ces cas d’hépatite A. Plusieurs mesures ont été annoncées, les personnes ayant consommé ces fraises et n’étant pas vaccinées contre l’hépatite A doivent consulter un médecin au plus vite.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.