“C’est un môme, il savait pas que c’était grave” : le frère du collégien de 14 ans arrêté dans le cadre du meurtre de Samuel Paty témoigne (VIDEO)

Publié par le le 26 Oct 2020

Après l’assassinat de Samuel Paty, quatre collégiens soupçonnés d’avoir fourni des informations cruciales à l’assaillant ont été arrêtés. L’adolescent de 14 ans a finalement été relâché après 30 heures de garde à vue. Interrogé par BFMTV, son grand frère a pris sa défense.

A lire aussi: “Il mérite pas d’être décapité, mais de mourir, oui.” : une étudiante de 19 ans dérape sur Facebook au sujet de Samuel Paty… la sentence est rapide !

L’identité du professeur contre 300 euros

Il y a tout juste 10 jours, Samuel Paty se faisait sauvagement assassiner par un jeune Tchétchène de 18 ans. L’assaillant, qui s’est récemment radicalisé, voulait s’en prendre à lui après avoir appris que le professeur d’histoire-géographie avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Selon les informations, l’assaillant avait donné entre 300 et 350 à des élèves afin que ces derniers l’aident à identifier Samuel Paty à la sortie du collège.

Selon les déclarations des enquêteurs, le collégien aurait déclaré que le jeune Tchétchène leur avait assuré vouloir simplement filmer le professeur en train de faire ses excuses. Seulement, une fois seul avec ce dernier, il l’a égorgé sur le chemin entre le collège et son domicile.

“Il m’a dit que son camarade a eu 300 euros mais il ne savait pas d’où” 

A la suite de l’agression, les policiers ont réussi à identifier les élèves approchés par l’assaillant. Quatre collégiens ont ainsi été arrêtés puis placés en garde à vue. Interrogé par BFMTV, le frère du collégien de 14 ans a pris sa défense. “(Mon petit frère) m’a dit que (son camarade) a eu 300 euros mais il ne savait pas d’où, et qu’il a partagé avec ses copains, donc lui (son frère, NDLR), a pris 40 euros. D’après ce que m’a dit mon petit frère, il avait 300 euros dans la main et il a dit ‘qui veut?’. Il y avait des gamins, ils ont pris, et mon petit frère, il faisait partie des gamins. C’est des potes, ils se connaissent depuis longtemps, il ne lui a pas demandé d’où venait l’argent “ , a-t-il assuré.

Selon les dires du collégien, c’est à la sortie du collège qu’il a repéré son camarade, une liasse de billets à la main. Son frère a également ajouté que ce dernier n’aurait aperçu l’assaillant qu’après la distribution d’argent faite par son camarade. “En rentrant, il a vu la silhouette de la personne avec (son camarade). Ils parlaient, je ne sais pas pendant combien de temps ils ont discuté, mais il les a vus en train de parler. Après lui ça ne le regardait pas donc il est rentré” , a-t-il raconté.

L’adolescent relâché sans faire l’objet de poursuites

L’adolescent n’a appris la mort du professeur d’histoire-géographie qu’une fois arrivé chez lui. “(Mon petit frère) est choqué parce qu’il sait que les 300 euros qu’avait eu (son ami), c’était de la part de ce mec-là, et que cette personne-là a tué le prof. Il ne sait pas s’il doit aller au commissariat pour redonner les 40 euros ou bien les garder. Finalement il n’est pas parti. C’est un môme, il savait pas que c’était grave”.

Le lendemain du meurtre de Samuel Paty, les policiers ont interrogé le collégien une première fois. Leur objectif est de savoir pourquoi l’adolescent a reçu 40 euros. “J’ai cru que l’affaire était terminée, que mon petit frère était libre et qu’il n’avait rien. Au final, je crois qu’ils sont revenus lundi à 14 heures, moi j’étais au travail, et cette fois c’était pour voir s’il était complice, parce qu’ils avaient un doute. Ils sont venus, ils l’ont embarqué et il a fait trente heures de garde à vue , continue le frère du collégien.

A l’issue de la procédure, le collégien a été libéré sans faire l’objet de poursuites. D’autres de ses camarades ont cependant été mis en examen “pour complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste”. Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

A lire aussi: Samuel Paty : Ce journal porte plainte suite à menaces reçues après à la republication des caricatures de Mahomet !

Source: BFMTV

Publié par le le 26 Oct 2020
0