Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Un hiver catastrophique » : Gilles Pialoux alerte sur la hausse des contaminations

Publié par Romane TARDY le 26 Oct 2021 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La France craint la cinquième vague avec l’arrivée de l’hiver. Gilles Pialoux notamment s’inquiète de la remontée des contaminations. Il craint un hiver « catastrophique » .

La suite après cette publicité
gilles pialoux

>>> A lire aussi : Covid-19 : Faut-il toujours laver ses courses pour les désinfecter ?

La suite aprés cette video

Des contaminations qui repartent à la hausse

La campagne de troisième dose est en marche. Elle risque d’être très importante à l’approche de la saison hivernale. La baisse des températures est favorable à la propagation du virus et surtout elle nous pousse à rester davantage dans des lieux clos. Depuis plusieurs jours, les chiffres épidémiques remontent. La barre des 5000 cas quotidien a été franchie, le taux de reproduction est repassé au-dessus de 1 et le taux d’incidence a franchi la barre des 50 au niveau national. Une cinquième vague est-elle à venir ?

La suite après cette publicité

Gilles Pialoux se montre inquiet. Si on veut éviter que cette remontée des chiffres ne s’aggrave, il faut « maintenir les gestes barrières » , selon le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon. Il se montre assez pessimiste si cette condition n’est pas respectée : « Le problème c’est qu’il ne faut pas relâcher les campagnes sur les gestes barrières, on a vu leur efficacité. On n’y arrivera pas s’il y a un abandon au début de l’hiver des gestes barrières » , a-t-il expliqué.

Gilles Pialoux craint « un hiver catastrophique »

La baisse des températures se couple avec une baisse de l’immunité chez les personnes les plus fragiles et vaccinées en première. « La troisième dose est une partie de la solution » , estime Gilles Pialoux. Le spécialiste craint également les autres virus hivernaux : « On voit que contrairement à l’hiver dernier, les autres pathologies hivernales arrivent, les bronchiolites, les gastro-entérites, les grippes avant que la vaccination fasse son boulot si les Français veulent bien se faire vacciner. […] Il faut absolument maintenir les gestes barrières, sinon on aura un hiver catastrophique car il y aura une conjonction d’une circulation virale du Covid qui ne s’est pas éteinte et des pathologies hivernales qui sont en train de revenir » , assure-t-il.

La suite après cette publicité

Arnaud Fontanet, professeur de l’Institut Pasteur, confirme que cette reprise des contaminations pourrait continuer jusqu’en février/mars. Toutefois, il a estimé que l’hiver sera meilleur que celui de 2020-2021.  Pour lui, la France devrait cependant échapper à une saturation des hôpitaux, grâce à la vaccination.

>>> A lire aussi : Covid-19 : Cet autre vaccin que vous pouvez injecter en même temps

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.