Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Bientôt le retour du masque ? Gilles Pialoux répond

Publié par Romane TARDY le 22 Mar 2022 à 12:15

Le masque et le pass vaccinal ont été retirés. Certains spécialistes ont été sceptiques quant à cette levée des restrictions alors que les cas de contaminations repartent à la hausse. Gilles Pialoux a notamment fait entendre son inquiétude et a eu des propos peu rassurants. Découvrez-les dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : Covid-19 : un nouveau variant inconnu découvert

Gilles Pialoux pas très rassuré sur la fin du masque

Malgré la guerre en Ukraine qui est dans tous les esprits, la crise sanitaire ne doit pas être oubliée. En effet, un nouveau rebond épidémique est en train d’être observé avec la barre des 100 000 nouveaux cas quotidiens qui a été franchie de nouveau.

Certains spécialistes pensent alors que la levée du port du masque notamment a été anticipée. Gilles Pialoux a pris la parole sur BFM TV et ses propos ne sont pas très rassurants.

Il a tenu à rappeler que « lever une obligation, ce n’est pas déconseillé un outil de prévention » . Il entend ainsi que les personnes à risques devraient continuer à porter le masque dans les lieux clos même si ce n’est plus obligatoire. Le spécialiste tient à continuer de protéger les plus fragiles. Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon appelle à la responsabilité individuelle.

Gilles Pialoux a alors été très cash à ce sujet : « Les Français auront les vagues qu’ils méritent » . Il déplore également un manque d’uniformité dans la communication du gouvernement : « Il y a un paradoxe entre le politique qui dit : On enlève tout, on arrête tout, et les campagnes du ministère de la Santé et de Santé publique France qui disent de continuer à mettre le masque pour protéger les plus fragiles ou se protéger » .

Une nouvelle vague plus tôt que prévue ?

Toutefois, il rassure et confirme que la pression hospitalière est stabilisée : « La pression hospitalière s’est stabilisée, ça a arrêté de décroître. On n’est jamais passé à zéro, nous avons en permanence quatre à cinq malades en réanimation, et on va voir jusqu’où ça va monter au printemps » . Le Conseil scientifique avait davantage prédit une période sensible à partir d’octobre. Aujourd’hui, Gilles Pialoux se montre même incertain pour le printemps : « On a une vigilance en tout cas pour savoir ce que ce sera le printemps » .

Pour faire face à ce rebond épidémique, les plus de 65 ans pourront bénéficier d’une nouvelle dose de rappel de vaccin. La Haute Autorité de Santé a pris cette décision face à la recrudescence du nombre de cas positifs.

De son côté, Olivier Véran reste optimiste : « Le nombre d’hospitalisations ne baisse plus. Nous pouvons nous attendre à voir monter les contaminations jusqu’à fin mars, avant une décrue en avril  » . Il invite également les plus fragiles à continuer de porter le masque mais pour lui, il n’est pas encore nécessaire de rétablir l’obligation.

>>> A lire aussi : Covid-19 : Peut-on encore voir émerger des variants plus graves ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.