Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : Plus de contact avec Tchernobyl, un danger imminent ?

Publié par Charlène Deveaux le 10 Mar 2022 à 7:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mardi 8 mars, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA) a communiqué que durant son offensive, la Russie a perdu le contrôle de la centrale de Tchernobyl en Ukraine.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Anonymous a commencé la « cyberguerre » contre la Russie

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Détresse pour le personnel de Tchernobyl

Presque deux semaines après le début du conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine, la situation est de plus en plus préoccupante. Notamment dans la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine. Rafael Grossi, le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), a communiqué ce 8 mars que « la transmission à distance des données des systèmes de contrôle des garanties installés à la centrale nucléaire de Tchernobyl avait été coupé » .

« Je suis profondément préoccupé par la situation difficile et stressante dans laquelle se trouve le personnel de la centrale nucléaire de Tchernobyl et par les risques potentiels que cela comporte pour la sécurité nucléaire » , a-t-il continué. Pour cause, on comptabilise plus de 200 techniciens et de gardes, qui sont bloqués sur le site, comme l’indique France Info. Les Russes se sont emparés de la centrale de Tchernobyl le 24 février dernier.

tchernobyl

Une deuxième centrale prise d’assaut par les Russes

La centrale de Tchernobyl n’est pas la seule a avoir été prise par la Russie. En effet, la ville industrielle de Zaporijjia, située dans le sud-est de l’Ukraine, est également occupée par l’armée russe depuis vendredi dernier. Celle-ci aurait d’ailleurs provoqué un incendie dans la centrale à cause des frappes de son artillerie. Toutefois, Moscou nie formellement cette accusation.

Une situation d’un danger sans nom, car si certaines zones stratégiques des centrales sont touchées, les conséquences pourront être apocalyptiques. « L’Ukraine compte quinze réacteurs nucléaires. S’il y a une explosion, c’est la fin de tout. La fin de l’Europe » , a déclaré le 4 mars le Président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron est-il vraiment le « seul dirigeant à qui Poutine souhaite encore parler » ?

0