Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Sur Le Bon Coin, une habitant de Saint-Malo découvre sa maison et commence une descente aux enfers

Publié par Justine le 18 Fév 2022 à 19:35

Depuis deux longues années, une habitante de Saint-Malo se bat pour retirer sa maison du site Le Bon Coin. Victime d’un faux loueur, elle ne parvient pas à retirer l’annonce du site malgré de multiples signalements. Découvrez son quotidien.

Saint-Malo faux loueur

>>> À lire aussi : Le Bon Coin : Il retrouve sa moto sur une annonce et piège le voleur

Saint-Malo : arnaque sur Le Bon Coin

Saint-Malo est l’une des destinations favorites des vacanciers. Le marché de l’immobilier s’enflamme et les locations saisonnières sont plébiscitées par les touristes. La maison d’une Malouine accueille régulièrement des touristes depuis deux ans. Sauf qu’il y a un problème : sa maison n’est pas en location sur Le Bon Coin. Cette habitante, tout comme les vacanciers, sont victimes d’un faux loueur basé en Irlande.

Même si l’annonce est illustrée par de vraies photos de la maison et comporte la bonne adresse postale, le nom et le numéro de téléphone sont faux. Les internautes sont conquis par le tarif très compétitif (125 € la nuit pour 8 couchages) et ne réfléchissent pas longtemps avant de verser l’acompte demandé. Rassurés par le contrat de location et le RIB du propriétaire, les touristes ne repèrent pas l’arnaque. Bien évidemment, la propriétaire ne reçoit pas un seul centime.

>>> À lire aussi : Gagner de l’argent sans travailler : la nouvelle arnaque des influenceurs

La maison de Saint-Malo bel et bien en location

En 24 mois, une vingtaine de touristes se sont présentés au domicile de la Malouine avant de repartir bredouilles. Malgré les multiples signalements et le dépôt d’une main courante, l’annonce est toujours en ligne. Le faux loueur a trouvé une combine puisqu’il publie sans cesse l’annonce en changeant simplement de nom et de numéro de téléphone.

La principale concernée indique que tout a commencé fin 2019 quand un Belge s’est montré intéressé par la maison, avant de disparaître après avoir reçu plusieurs photos du bien. Depuis, l’habitante de Saint-Malo loue bel et bien sa maison aux vacanciers, mais via des annonces publiées uniquement sur Airbnb et Booking.

>>> À lire aussi : Ces logements qui seront très bientôt interdits à la location

Source : Actu Bretagne

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.