Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

L’Ohio vient de faire passer un projet de loi (Heartbeat Bill) pour interdire l’avortement à partir d’un mois et demi de grossesse…

Publié par Charlene le 10 Déc 2016 à 9:28

Si vous n’avez pas encore entendu parler du Heartbeat Bill, alors ça ne devrait plus tarder. Le monde va mal et c’est difficile de ne pas prendre parti, mais là… J’ai pensé à une blague en tout premier lieu, mais ils l’ont fait. En Ohio, les législateurs souhaitent remettre en cause la loi sur l’avortement. Ils veulent purement et simplement interdire l’avortement passé un mois et demi de grossesse. Même en cas de viol ou d’inceste. Les manifestants pour les droits à l’avortement sont outrés, et il n’y a pas qu’eux. Le projet de loi en question, proposé ce mercredi, a déjà été approuvé par l’État américain. En clair, l’idée serait d’interdire l’avortement à partir du premier battement de cœur du fœtus.

Heartbeat BillPete Marovich / Getty Images

Il reviendra donc au gouverneur d’Ohio, John Kasich, de trancher d’ici quelques jours. Soit il approuve, soit il pose son droit de veto. Mais l’Union Américaine des libertés civiles ne l’entend pas de cette oreille. Arguant que beaucoup de femmes n’ont même pas conscience d’être enceinte jusqu’au deuxième mois de la grossesse. Mais à deux mois, il sera déjà trop tard pour avoir recours à l’IVG. Il faut savoir également qu’aux États-Unis, les délais d’avortement varient en fonction des états. Actuellement, il y avait déjà beaucoup de restrictions au niveau de l’avortement aux USA. En effet, certains états comme le Mississippi, le Nebraska ou encore le Missouri ne comptent plus aucune clinique qui pratique l’IVG à environ 95 %, soit presque partout.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Comme le souligne le docteur Diane Horvarth-Cosper, également membre du « Physicians for Reproductive Health », une telle loi est « extrême » et « dangereuse« . En effet, si les femmes n’ont plus le droit d’avorter, elles trouveront d’autres moyens qui pourraient éventuellement nuire à leur santé. Leur mettre des bâtons dans les roues ne rendra service à personne, c’est désolant. Reste maintenant aux citoyens de l’État d’Ohio de convaincre le gouverneur d’adopter la voie de la sagesse.

Crédit photo à la une : Pete Marovich / Getty Images

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.