Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Hécatombe dans cette maison de retraite : les soignants ont fui !

Publié par Jessy le 19 Avr 2020 à 9:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’annonce a eu l’effet d’une onde de choc. Au Canada, un établissement équivalent à un Ehpad a été décimé par le coronavirus. Au total, 31 résidents sont morts, et au moins 5 décès sont liés au Covid-19. Pour les autres décès, les soignants sont mis en cause. Ces derniers auraient fui, laissant les patients sans nourriture et soins quotidiens.

>> À lire aussi : Confinement : Nos dépenses sont-elles vraiment moins importantes qu’en temps normal ?

Au Canada, un Ehpad mis en cause dans une polémique !

Dans la résidence Herron, à Dorval, 31 résidents d’une maison de retraite ont été retrouvés mort. Parmi les décès, 5 ont été testés positifs au Covid-19. Pour les autres, les soignants sont mis en cause. En quelques jours, la maison de retraite est devenue le symbole attristant de l’hécatombe qui frappe violemment les différentes maisons de retraite du pays. Selon Montreal Gazette, les autorités sanitaires ont découvert une maison de retraite désertée par le personnel. Les résidents n’avaient donc aucun moyen de se nourrir, de se changer ou de prendre leurs médicaments. « Ça m’a vraiment donné la nausée » s’attriste Moira Davis, qui a appris le décès de son père, résident du centre Herron.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

>> À lire aussi : Le coronavirus lui fait perdre son travail, il devient multimillionnaire en gagnant au loto le lendemain

31 corps retrouvés, des malades gisants au sol, et la totalité des résidents abandonnés !

Face à la peur de contracter le Covid-19, le personnel de la maison de retraite a fui l’établissement, laissant les résidents livrés à eux-mêmes. Plus de soins, plus de nourriture, plus de surveillance et plus de toilette. « Le 7 avril, ma mère a été laissée dans sa chaise roulante avec des couches pleines, souillées, pendant trois heures parce que personne n’a répondu » au bouton d’appel d’urgence, comme le témoigne Peter Wheeland au quotidien La Presse. De son côté, l’ancien premier ministre de la Santé au Québec, Réjean Hébert, fait son mea-culpa : « On a négligé le secteur des personnes âgées depuis très longtemps » .

Un abandon de nos aînés de la part du personnel soignant, qui restera une des images fortes de cette crise du coronavirus.

>> À lire aussi : Confinement : face à de nombreux drames, ce département a décidé d’interdire la vente d’alcool

Source : BFMTV