Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Impôts : déclarer vos revenus en retard va vous coûter très cher !

Publié par Mathilde le 26 Avr 2023 à 17:54
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comme vous le savez sans doute, il est l’heure de faire votre déclaration de revenus. Mais savez-vous ce que vous risquez en cas de retard ? Réponses !

>>>À lire aussi : Impôts : après avoir fraudé et obtenu 30 000 euros à tort, il se dénonce

La suite après cette publicité

La déclaration d’impôts : l’échéance approche

Eh oui, depuis maintenant quelques jours, vous pouvez réaliser votre déclaration de revenus sur le site des impôts. Et attention, si vous ne respectez pas la date limite, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises…

Vous avez entre six et huit semaines pour réaliser la déclaration de vos revenus, selon votre lieu de résidence. Par exemple, si vous habitez entre le département 1 et 19, vous avez jusqu’au 25 mai, mais si vous habitez entre le département 55 et l’Outre-Mer, vous avez jusqu’au 8 juin. À noter que la date limite pour les déclarations papiers est fixée au 22 mai.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : « Celle qui nous permettra de réduire nos impôts » : Cindy Poumeyrol (Koh-Lanta) a accouché de son 3e enfant et le présente d’une façon… particulière

Les risques encourus en cas de retard

En cas de retard, vous risquez d’avoir une note un peu plus salée, comme l’explique la présidente de l’Ordre des experts-comptables à Paris : « Il y a deux cas de figure. Soit vous êtes de bonne foi, en raison d’un oubli, d’une erreur, d’une maladie… et le fisc se montrera conciliant, soit vous êtes de mauvaise foi et le défaut de déclaration peut alors vous coûter cher. »

La suite après cette publicité
impôts déclaration retard risques
@stevepb – Pixabay

En effet, votre impôt pourrait être majoré de 10% en absence de mise en demeure, de 20% si la déclaration est effectuée dans les trente jours après la mise en demeure et de 40% au-delà. À cela s’ajoute les intérêts de retards qui sont à hauteur de : « 0,20 % de l’impôt dû par mois de retard soit 2,4 % par an. »

Alors soyez prudents et ne ratez pas la date limite de déclaration de revenus ! En parallèle, découvrez cette petite astuce !

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : Impôts : attention, oublier de déclarer cryptos et NFT peut vous coûter très cher !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo