Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Le procès de Johnny Depp et Amber Head : une nouvelle révélation choc !

Publié par Jade le 20 Déc 2019 à 16:30

Johnny Depp a obtenu le droit d’utiliser un témoignage qui pourrait bien changer le cours de son procès en cours. Il prouverait qu’Amber Heard ne présentait aucune blessure après qu’elle ait été prétendument victime de violences conjugales.

Le procès de Johnny Depp et Amber : une nouvelle révélation choc

La guerre entre Johnny Depp et Amber Heard semble loin d’être terminée ! Pour rappeler les faits; Amber Head accuse son ex-époux de violences conjugales. Néanmoins, la star de « Pirates des Caraïbes » nie fermement ces accusations.

Sauf que de nouveaux documents juridiques ont été mis à la disposition de la justice américaine. Ces témoignages pourraient bien mettre à mal la défense d’Amber Head et ses avocats. Le juge chargé de l’affaire de diffamation de Johnny Depp contre son ex-femme a accordé à l’acteur sa requête d’utiliser le témoignage des deux officiers qui se sont rendus au domicile de l’ancien couple le soir de l’agression présumée.

>>> À lire aussi : Amber Head demande une expertise de la santé mentale de son ex-mari Johnny Depp

Un témoignage qui pourrait changer le cours du procès

Dans la nuit du 21 mai 2016, deux policiers se sont rendus au domicile des Depp. Les officiers ont témoigné sous serment qu’ils n’avaient vu aucune blessure sur le visage de la jeune femme. L’un deux agent, Tyler Hadden, a également répondu aux questions à propos des blessures d’Amber Heard.

« Je l’ai vue et ce que j’ai vu n’était qu’un visage rouge. Elle était en larmes et c’est tout ce que j’ai observé. Encore une fois, mon partenaire a parlé avec elle. Et avant de quitter les lieux, nous avons tous les deux parlé avec elle. Et je n’ai jamais vu de blessure » . Si ce témoignage s’avère être vrai, cela prouverait qu’Amber Head aurait inventé ses violences conjugales de toutes pièces.

L’avocat de Johnny Depp a expliqué qu’il y avait deux solutions possibles : « soit deux officiers de police entraînés aux violences conjugales mentent, soit Ambert Heard et ses co-conspirateurs ont fabriqué un canular » .

L’avocat de l’actrice n’a pas tardé à répondre à ces nouveaux éléments de l’enquête. Selon lui, il n’a pas confronté les officiers aux preuves des actes de Mr Depp, incluant des photos des coups, blessures et dommages qu’il a causés le 21 mai 2016. L’équité requiert que Mme Heard s’entretiennent avec les officiers avant de les confronter à ces preuves.

Cette affaire de diffamation devrait être jugée en 2020. Le dénouement de cette enquête devrait bientôt voir le jour.

>>> À lire aussi : Lily Rose Depp : cette photo en bikini et ultra collée serrée avec un autre mannequin qui fait beaucoup parler d’elle

0