Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Kenya : un lion s’échappe d’un parc et tue un homme

Publié par Eugenie le 11 Déc 2019 à 14:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 9 décembre, un homme a été tué par un lion qui s’est échappé d’un parc national situé au sud de Nairobi, au Kenya. L’animal est toujours en liberté et activement recherché.

La suite après cette publicité

Un lion commet l’irréparable

C’est au sud de la capitale kényane, au parc national de Nairobi, qu’un lion s’est échappé avant de tuer un homme. Le parc se situe à seulement sept kilomètres du centre de Nairobi et renferme de nombreuses espèces menacées comme des lions, des léopards, des rhinocéros ou encore des buffles.

Pour favoriser la migration traditionnelle d’animaux à la recherche de pâturage, ce parc n’est que partiellement entouré de clôtures électriques. Et c’est ce lundi que le Service kényan de la faune sauvage (KWS), qui gère le parc national, a assuré que le lion qui s’est enfui des lieux était toujours en liberté, rapporte le 20 minutes. Depuis trois jours, le félin est activement recherché par le KWS afin qu’il puisse être endormi et capturé pour éviter un second drame.

La suite après cette publicité

Dans un communiqué, le personnel du KWS appelle le public à « rester calme et à ne pas s’aventurer dehors la nuit jusqu’à ce que le lion soit capturé » .

>>> À lire aussi : Au Brésil un homme est accusé d’avoir tué près de 1000 jaguars protégés !

Plusieurs lions se sont déjà échappés de ce parc

La suite après cette publicité

Ce n’est pas la première fois qu’un lion s’évade du parc national de Nairobi. En mars 2016, un félin s’était échappé avant d’attaquer et blesser un homme. Au final, l’animal avait été repéré et abattu. Un mois plus tôt avant ce drame, plusieurs lions avaient été aperçus dans le bidonville de Kibera, au sud de Nairobi.

Pour les défenseurs de la nature, les félins ne « s’échappent » pas du parc et ne « s’égarent » pas en ville car ce sont les hommes qui envahissent l’habitat des lions. En effet, d’après eux, les lions étaient présents dans cette zone avant les habitants de Nairobi. En raison du développement de Nairobi, les félins subissent une pression croissante, au même rythme que la capitale, qui grandit de jour en jour.

Avec près de 4 millions d’habitants, Nairobi est l’une des villes d’Afrique dont la croissance augmente le plus rapidement.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Une femme rentre dans l’enclos d’un lion et agite ses bras pour qu’il vienne vers elle

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.