Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Migrants aux États-Unis : les images choc et glaçantes des centres de rétention

Publié par Coralie le 03 Juil 2019 à 21:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sur les réseaux sociaux, des images tournent concernant le cas des migrants aux Etats-Unis. Ces photos parlent d’elles-mêmes. Elles montrent les conditions dans lesquelles ils vivent, entassés les uns sur les autres dans des centres de rétention.

migre

« Cellule » de rétention surchargée

Ce mardi 2 juillet, le DHS, le ministère américain de la Sécurité intérieure a affirmé qu’il existait des risques quant à la surpopulation et l’insécurité qui augmente dans les centres de rétention de migrants clandestins au Texas. Récemment, des élus démocrates ont dénoncés ces conditions effroyables. Sur les réseaux sociaux, des dizaines de photos circulent. Elles permettent de se rendre compte de la vie que mènent ces migrants.

Les inquiétudes se font de plus en plus ressentir

L’Inspection générale du ministère, un organisme de surveillance interne, a indiqué dans un rapport : « Nous sommes inquiets de la surpopulation et la détention prolongée qui représentent un risque immédiat pour la santé et la sécurité des agents et officiers du DHS ainsi que des détenus » . Cette information peut être illustrée par les dizaines de photos montrant les migrants les uns sur les autres dans des cellules ou dans des espaces séparés par du grillage.

>>> À lire aussi : L’horreur : un rescapé de l’Aquarius témoigne sur les atroces violences sexuelles subies par les hommes

Les raisons de cette surpopulation

En juin, les membres du ministère avaient déjà visité 5 centres de rétention près de la frontière mexicaine, car c’est de là que viennent les migrants. Ces derniers mois, l’afflux de personnes voulant passer illégalement aux États-Unis a largement augmenté. En mai, ils étaient 144 000 à avoir été arrêtés et mis en détention par la police. De ce fait, les places viennent à manquer. Il y a plus de personnes rentrant que sortant dans les cellules. Beaucoup d’enfants de moins de 7 ans sont enfermés durant deux semaines. Ils devraient normalement être remis à leurs familles dans les 72h.

>>> À lire aussi : La terrible photo d’un père et de sa fille morts noyés dans le Rio Grande révèle l’horrible réalité sur la crise des migrants à la frontière Américaine !

Les conditions de vie déplorables des migrants

L’enquête révèle aussi qu’il y a un manque d’accès aux douches, qu’il n’y a pas de repas chauds ou de vêtements de rechange. Les normes qu’impose le ministère ne sont absolument pas respectées. De plus, les responsables des centres de rétention, eux mêmes, ne respectent pas « les droits humains basiques » comme le dit Bernie Sanders, sénateur indépendant. La presse évoque le fait que les femmes n’avaient pas d’eau courante dans leurs cellules, les obligeant ainsi à boire l’eau des toilettes.

>>> À lire aussi : La petite-amie du fils du Premier ministre danois forcée à quitter le pays à cause d’une loi sur l’immigration

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER