Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La pollution des rivières chinoises : un fléau considérable !

Publié par La rédaction le 13 Mar 2013 à 10:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

 » Eh bien, puisqu’il n’y a visiblement aucun danger à boire cette eau, demandons au secrétaire du parti communiste chinois de Shanghai, au maire et aux autorités compétentes sur l’eau d’être les premiers à boire cette soupe à la viande. «  déclarait hier l’avocat Gan Yuanchun sur son blog.

Publicité

Soupe à la viande ? Mais de quoi parle t-il ? Des pollutions des rivières chinoises de ces dernières semaines qui ont conduit plus de 6000 cochons  à périr dans le Huangpu (3000 dans la vidéo ci-dessous avant le bilan définitif).

Xu Rong, le directeur de l’agence de protection de l’environnement a pourtant annoncé :  » Pour l’instant, la qualité de l’eau n’a pas été affectée mais nous devons retirer les cochons aussi vite que possible pour ne pas laisser leurs corps pourrir dans la rivière. « 

Étrange déclaration lorsqu’on sait que  le Huangpu ( la rivière en question ) approvisionne à hauteur de 20% la consommation d’eau des habitants de Shanghai.

Publicité

Le phénomène n’est pas nouveau, l’an dernier déjà 40 % des rivières chinoises étaient jugées gravement toxiques et 20 % trop polluées pour que l’homme puisse avoir contact avec son eau.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La raison de ces pollutions ? Les presque 25 000 usines pétrochimiques à proximité des rivières et les 1700 accidents chimiques chaque année…

La pollution des rivières serait à l’origine de près de 60 000 décès chaque année. Notons également que 750 000 décès sont à déplorer en Chine à cause des pollutions en général.

Publicité

En 2011 et 2012, plusieurs fleuves ont même viré au rouge, vert, marron à cause des pollutions…

Un phénomène inquiétant qui ne semble pourtant pas dans les priorités du gouvernement Chinois.

Il y a peu nous vous évoquions également les pollutions au mercure qui touchaient les poissons et finissaient sur nos plateaux de sushis…

Publicité

 

Source : Le Monde

 

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN