Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

L’ancien pape Benoît XVI s’est éteint

Publié par Gabrielle Nourry le 31 Déc 2022 à 10:57
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’ancien Pape Benoît XVI nous a quittés ce 31 décembre à l’âge de 95 ans. Le 265e pape de l’Église catholique avait été élu le 19 avril 2005 avant jusqu’à sa renonciation le 28 février 2013.

Des jeunesses hitlériennes à la théologie

Le pape émérite Benoît XVI, de son vrai nom Joseph Aloisius Ratzinger, est né le 16 avril 1927 à Marktl, en Allemagne. Issu d’une fratrie de trois enfants, il est le plus jeune. Son enfance est marquée par la figure de son père, un officier de gendarmerie et pratiquant catholique qui s’oppose aux nazis.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est enrôlé contre sa volonté dans les jeunesses hitlériennes à l’âge de 14 ans. On l’incite à intégrer la branche militaire des SS, mais il refuse. En 1944, il fait son service militaire, mais en apprenant le suicide d’Hitler, Joseph déserte et sera finalement interné durant six semaines dans un camp de prisonniers. Dès sa libération, le jeune homme commence sa formation de prêtre.

Joseph Ratzinger poursuit alors des études de philosophie et de théologie. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1951 et célèbre sa première messe le 8 juillet 1951. À partir de 1959, il est nommé professeur de théologie, c’est l’un des plus jeunes théologiens d’Allemagne. Le 24 mars 1977, le pape Paul VI le nomme archevêque de Munich et Freising. Le 25 novembre 1981, il sera nommé préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi par Jean-Paul II.

pape benoit xvi

Le pontificat de Benoît XVI marqué les scandales d’abus sexuels

Le 19 avril 2006, Benoît XVI succède à Jean-Paul II disparu quelques jours plus tôt, il est le 265e pape. À 78 ans, il devient le pape le plus âgé au jour de sa prise de fonction. C’est le troisième pape germanique après Adrien VI de 1522 à 1523. Son pontificat a été marqué par certaines prises de position.

Il s’agit d’un pape conservateur qui refuse toute évolution de l’Église. Il maintient une position ferme sur la famille fondée sur le mariage hétérosexuel et ouverte à la vie. Le successeur de Jean-Paul II prône l’abstinence, notamment pour lutter contre le sida. Une déclaration qui donnera lieu à de nombreuses critiques. Il sera également au cœur de plusieurs polémiques, dont la première concerne l’islam. Le pape Benoît XVI dénonce la violence au nom d’une religion lors d’un discours faisant références à la religion musulmane.

Benoît XVI va être confronté aux scandales des prêtres pédophiles. Il est mis en cause par un rapport en Allemagne sur sa gestion des violences sexuelles lorsqu’il était archevêque de Munich. Il est accusé d’avoir dissimulé des abus, chose qu’il conteste. S’il minimise d’abord les faits, il finit par condamner ces « péchés » et demande pardon aux victimes en juin 2010.

Sa santé le pousse à la démission

Après huit années de pontificat, Benoît XVI avait démissionné en 2013, se trouvant désormais trop faible pour « exercer de façon adéquate le ministère » de chef de l’Église. Depuis sa renonciation, le pape émérite vit au monastère Mater Ecclesiae, au Vatican. En 2020, on en savait un peu plus sur sa santé grâce au biographe Joseph Ratzinger. Benoît XVI souffrait d’un érysipèle au visage, une infection de la peau. « Une maladie douloureuse, mais non grave » décrivait-il.

Ce mercredi 28 décembre, le pape François a évoqué pour la première fois la santé de son prédécesseur, âgé de 95 ans. « Je voudrais vous demander à tous une prière spéciale pour le pape émérite Benoît qui, dans le silence, soutient l’Église. Il est très malade. Nous demandons au Seigneur de le consoler et de le soutenir dans ce témoignage d’amour pour l’Église jusqu’à la fin » a-t-il déclaré. À la fin de l’audience, François a immédiatement rendu visite au pape émérite.

« Je peux confirmer qu’il y a eu ces dernières heures une aggravation due à l’avancée en âge » a confirmé Matteo Bruni, le directeur de la Salle de presse. Sa santé se serait dégradée trois jours auparavant. D’après une source vaticane, ses fonctions vitales dont son cœur lâcheraient. L’ancien pape Benoît XVI était apparu de plus en plus fatigué, il se déplaçait depuis peu en fauteuil roulant, mais continuait les visites. Sa dernière visite a eu lieu le 1er décembre.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0