Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le visage de L’Origine Du Monde démasqué ?

Publié par La rédaction le 07 Fév 2013 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Vous avez forcément entendu parler de l’œuvre de Gustave Courbet  » L’Origine du monde  » . Cette peinture représente un focus sur le sexe d’une femme en gros plan et très détaillé. Gênante pour certains, passionnante pour l’autre, cette toile intrigue. Quel message a voulu réellement passer Courbet, en peignant de façon si décomplexée un gros plan du sexe féminin ? Bien que les nus soient choses courantes à l’époque ( L’Origine du monde remonte à 1866), pourquoi s’être attardé si en détail sur ce sexe de femme ?

Aujourd’hui, bien des éléments viendraient remettre en cause le message véhiculé par ce tableau. Car il y a une question que l’on s’est finalement rarement posé sur ce tableau…à qui appartient ce sexe de femme ? Pour  » nous  » jusqu’à lors,  » L’Origine du monde  » comme son nom l’indique, représentait le sexe féminin comme  » la porte d’entrée  » dans la vie . Là d’où nous venons tous et là où finalement tout commence et y compris l’existence de notre monde.

Mais un amateur d’art serait en train de bouleverser cette théorie. Il aurait fait l’acquisition en 2010 d’une petite toile de 41 x 33 cm peinte à l’huile (comme L’Origine du monde ), représentant le visage renversé en arrière d’une femme le haut des épaules nues apparentes. Selon lui, ce tableau ne serait autre que la partie manquante du fameux tableau de Courbet exposé au Musée d’Orsay. Petit point troublant : les bords de ce tableau semblent avoir été découpés. Cet amateur d’art aurait donc fait l’acquisition pour 1400€, de la partie manquante du  » puzzle  » de l’Origine du monde. Les experts qui ont analysé la toile s’entendent à dire qu’il s’agit bien d’un Courbet, mais tous restent sceptiques quant à la théorie du puzzle qui ne formerait qu’un seul nu de femme.

Si l’hypothèse venait à se confirmer, l’Origine du monde perdrait un peu de son intérêt car il ne serait en définitif qu’un nu parmi tant d’autres, sans aucune volonté de focus sur le sexe de la femme.

Tous les experts corrèlent toutefois un élément : la femme représentée sur le tableau acquit par l’amateur d’art serait Jo, une jeune Irlandaise dont le peintre était éperdument amoureux et qu’il a peint à de nombreuses reprises.

Les détails du corps de cette maîtresse semblent donc les éléments d’enquête les plus utiles pour découvrir si un morceau manque bien à l’Origine du monde et s’il vient bien d’être retrouvé par hasard !

OrigineDuMonde_Courbet1866

 

Source : Le Figaro

 

0