Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Donald Trump bientôt arrêté par la police ? 

Publié par Alicia Trotin le 20 Mar 2023 à 13:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’ancien président des États-Unis semble s’être empêtré dans une situation très inconfortable qu’il ne pourra pas fuir. Donald Trump est accusé d’avoir eu une liaison avec Stephanie Clifford, une actrice pornographique dont il aurait acheté le silence avec les fonds de sa campagne.

À lire aussi : Arrestation de Donald Trump : ce que l’on sait

La suite après cette publicité
Donald Trump

Piégé par son ancien avocat

C’est son ancien avocat Michel Cohen, déjà condamné pour cette affaire, qui a témoigné. Suivi par Joseph Tacopina, un autre ex-avocat de Donald Trump a, de son côté, assuré que l’ancien président se rendrait si cela devenait nécessaire.

La suite après cette publicité

Considéré comme un don dissimulé, pour le parquet de New York, ce pot-de-vin est en violation des lois de financement électoral. De plus, l’enquête étant bientôt terminée, le 45e président des États-Unis pourrait cette fois-ci être inculpé.

Une manœuvre qui risque d’être complexe, puisque de nombreux politiques le défendent encore. L’ancien vice-président, Mike Spence, mêlé à l’affaire du Capitole, s’est d’ailleurs confié à la presse britannique, en expliquant que cette affaire pourrait chambouler de nombreux citoyens américains.

« L’idée d’inculper un ancien président des États-Unis est profondément troublante pour moi, comme pour des dizaines de millions d’Américains »

La suite après cette publicité
Mike Spence – The guardian

À lire aussi : Donald Trump : pourquoi sa maison a-t-elle été perquisitionnée par le FBI ?

En cas d’inculpation

La suite après cette publicité

Rien n’a encore été décidé, et les annonces faites sur Truth Social samedi dernier, ne sont pas officielles. Les autorités et autres hauts fonctionnaires se sont tout de même préparés à cette éventualité. Les rumeurs ont démarré lorsque Trump s’est présenté vendredi, devant un Grand Jury. Composé de plusieurs citoyens chargé d’enquêter, ils peuvent décider d’une mise en examen.

Cependant, étant donné le statut très particulier de Donald Trump, il ne pourra pas être arrêté comme n’importe quel homme. Ancien président américain, les autorités ne peuvent pas venir chez lui.

Il doit lui-même se rendre au bureau du procureur. Après cela, les charges déposées contre lui seront énoncées et il restera libre jusqu’au procès. Par conséquent, son arrestation, ce mardi 21 mars, reste peu probable.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Donald Trump sur le point de faire « une très grande annonce » : que prépare-t-il ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo