Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un montage photo publié par la CGT est jugé homophobe (VIDEO)

Publié par Salomee le 11 Mai 2020 à 21:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans l’affaire de l’usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), la CGT et la CFDT, qui soutenaient la direction, s’affrontaient sur le fermeture de ladite usine pour non respect des mesures sanitaires imposées en temps de crise sanitaire. Saisi en référé par la CGT, le tribunal du Havre a décidé de fermer le site. Après que la CFDT ait montré son mécontentement face à cette situation, un montage de la section Info-Com’ de la CGT a été publié sur Twitter. Il a été supprimé le lendemain car jugé homophone. Retour sur ce montage litigieux ! Découvrez la vidéo ci-dessous :

À lire aussi : Yvelines : deux femmes placées en garde à vue pour avoir assisté au suicide d’un homme

Contexte : une fermeture controversée

La CGT a saisi le tribunal du Havre en référé afin de lui demander de « suspendre la reprise de la production » de l’usine Renault de Sandouville, en Seine-Maritime pour garantir la protection des salariés face au covid-19. L’usine avait arrêté la production le 16 mars et avait repris son activité le 28 avril 2020. Le jeudi 7 mai, le Tribunal affirmait que le protocole sanitaire mis en place était insuffisant pour garantir la protection des 2000 salariés actuellement en activité et des 700 intérimaires devant arriver le 11 mai. 

Ce protocole sanitaire avait été validé par la direction de Renault mais aussi par la CFDT, le CFE-CGC et FO. Après cette décision du tribunal, saisi par la CGT, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a montré son mécontentement face à cette fermeture inattendue : « la réalité, c’est que l’usine va rester fermée lundi et que 700 intérimaires vont être renvoyés chez eux. C’est pas un service rendu aux travailleurs » . 

En réponse : un montage homophobe de la CGT

Suite à ces propos, la section Info-Com’ de la CGT a publié un montage photo sur Twitter. Il représente le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger et le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, tous deux habillés en tenue de latex noir et munis d’un harnais et d’un collier de chien. Ils tapent la pause sur un canapé. En légende : « Sado et Maso, une production Medefdt » . 

Publié le samedi 9 mai 2020, il est supprimé le lendemain car jugé homophone. À côté, la CGT a tenu à s’excuser publiquement, dans un communiqué diffusé sur Twitter : « ces affiches sont ignobles. Elles sont une insulte pour l’ensemble des salariés et agents qui votent pour la CFDT, ainsi que pour ses adhérents »  et ajoute que « les différends syndicaux ne justifient aucun acte calomnieux envers les personnes, aucune attaque dégradante et aucun message à caractère homophobe » . 

Source : Le monde. 

À lire aussi : Attaqué par un requin, ce surfeur a survécu en ayant un réflexe incroyable ! (vidéo)