Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Gilets Jaunes : un bébé naît sur un rond point bloqué

Publié par Mélaine le 17 Déc 2018 à 20:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les ronds points des gilets jaunes ne sont pas seulement des lieux de manifestation. Après le mariage de deux gilets jaunes sur l’un d’entre eux, un autre, bloqué, a changé la vie d’un couple !

Le premier bébé des gilets jaunes

Mardi dernier, à Quimper, les gilets jaunes ont assisté à une scène surréaliste. Un homme, ambulancier, qui menait sa femme à la maternité a du s’arrêter en urgence sur le rond-point de Troyala’ch, à Quimper.

 

Et, les femmes devenues mamans le savent : on ne peut pas retenir un bébé qui veut sortir ! On a beau se retenir, ne pas pousser, si bébé a décidé de sortir, il sort ! Et c’est exactement ce qui s’est passé ici. Une fois arrêté, le futur papa a aidé sa femme à accoucher sur le siège avant de leur voiture.

 

Il a rapporté à Le Télégramme que « Le bébé avait le cordon autour du cou. Je l’ai enlevé, donné une petite tape et elle a pleuré, c’était magique ! » 

 

Quelques heures après la naissance de la petite Calie, le papa est retourné sur le rond point pour annoncer la bonne nouvelle aux gilets jaunes.

 

La vie chez les gilets jaunes

A peine ont ils reçu la nouvelle que les gilets jaunes se sont empressés d’aller à la maternité pour offrir des cadeaux à la maman et à la petite Calie.

 

Une belle action qui en dit beaucoup sur la vie des gilets jaunes. Parce que si les gilets jaunes ce sont aussi, à 5 semaines du mouvement, de (trop) nombreux décès, c’est aussi un mariage et une naissance.

 

Et, pour la vie de ceux qui tiennent ces ronds points, c’est bien plus encore. C’est la solidarité retrouvée, le partage, des rires et des pleurs. C’est laisser la honte de ne pas réussir à nourrir sa famille derrière soi. Ce sont des heures à lutter, dans le froid, sous la pluie ou la neige, pour se faire entendre. Ces heures passées, de jour comme de nuit, que des hommes et des femmes ne passent pas avec leur famille.

 

Alors, ne nous reste plus qu’à souhaiter la bienvenue à la petite Calie. Et à lui offrir un gilet jaune.

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail