Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Nordahl Lelandais condamné pour le viol de sa cousine : la sanction est tombée

Publié par Elodie GD le 28 Nov 2023 à 20:08

Alors qu’il purge une peine de prison à perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys, Nordahl Lelandais a été condamné à deux années de prison supplémentaires. La raison ? L’une de ses petites-cousines l’a accusé de viol. Des faits qui se seraient déroulés lorsque la jeune femme était âgée de 14 ans.

À lire aussi : Nouvelle victime de Nordahl Lelandais ? Ce terrible meurtre qu’il pourrait avoir commis

Nouvelle agression sexuelle de Nordahl Lelandais

Le verdict est de deux ans de prison. Une peine qui s’ajoute à la condamnation à perpétuité de Nordahl Lelandais, pour le meurtre de la petite Maëlys.

Cette fois, il est accusé du viol de l’une de ses petites cousines. À l’époque, elle était âgée de 14 ans.

La jeune femme, aujourd’hui âgée de 21 ans, revient sur les faits, qui se sont déroulés le 16 mars 2017. Ce jour-là, se tenait l’enterrement de son père auquel se trouve également Nordahl Lelandais, le cousin germain de sa mère.

Nordahl Lelandais condamné à deux ans de prison pour viol

À lire aussi : Nordahl Lelandais impliqué dans une nouvelle disparition ? Un crâne retrouvé sème le doute

« Si tu dis quelque chose, je te tue »

Au cours de la journée, elle a confié s’être éloignée pour fumer une cigarette. L’accusé lui aurait proposé de l’accompagner, proposition qu’elle a acceptée.

Peu de temps après, elle se souvient que l’homme l’aurait pris dans ses bras, puis aurait descendu ses mains le long de son dos avant de les poser sur ses fesses. Partie de son corps sur laquelle il s’attarde. Il lui aurait ensuite touché la poitrine.

Paniquée, l’adolescente aurait réussi à se dégager et à le repousser avant de se précipiter vers sa mère. Anéantissant tout espoir pour elle de se confier, il l’aurait menacé : « Si tu dis quelque chose, je te tue » . Une menace qu’elle aurait pris au mot. D’autant plus que Nordahl Lelandais a continué de lui envoyer des SMS d’intimidation. Un petit manège qui aurait duré plusieurs mois.

À lire aussi : Une femme retrouvée sans vie dans le « secteur » de Nordahl Lelandais : une nouvelle victime découverte

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.