Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Masques homologués, distanciation augmentée : Les nouvelles recommandations face aux variants du coronavirus !

Publié par Lucie B le 19 Jan 2021 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec l’augmentation de la contagiosité du variant britannique, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) fait de nouvelles recommandations.

français-masques

À lire aussi : Covid-19 : Mauvaise nouvelle pour les stations de ski !

La fin des masques en tissu fait-maison

Lundi 18 janvier, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a fait part d’une série de nouvelles recommandations pour endiguer la propagation du coronavirus. L’une de ces recommandations est de se tourner vers une protection, un masque, plus sûre et contrôlée. Didier Lepelletier, médecin hygiéniste et coprésident de la section Covid du HCSP, juge qu’il est préférable de « porter un masque en tissu réutilisable de catégorie 1, plutôt que des masques de catégorie 2 qui filtrent un petit peu moins bien, voire des masques fabriqués de manière artisanale où là il n’y a aucun contrôle sur leur performance qui est réalisé » .

D’après les normes Afnor (Association française de normalisation), les masques de catégorie 1 filtrent 90 % des particules, contre seulement 70% pour les masques de catégorie 2.

Les autres recommandations d’HCSP

Le Dr Didier Lepelletier l’assure : « les masques en tissu de catégorie 1, fournis par les industriels, validés par la direction générale des armées, en termes de performance, sont aussi efficaces que les masques chirurgicaux » . Par contre, HCSP ne recommande pas, pour l’usage grand public, le port du masque FFP2, car « ce n’est pas forcément une bonne chose parce qu’on ne pourra pas contrôler » , s’ils ils « sont bien portés » et « adaptés à la morphologie du visage » .

Une autre recommandation de HCSP, pour faire face à l’augmentation de la contagiosité avec le variant britannique, est qu’il faut augmenter la distanciation physique. Au lieu d’un mètre recommandé jusqu’alors, il est recommandé de passer à deux mètres. Une proposition justifiée par Didier Lepelletier. « À l’occasion des avis du mois de décembre sur les commerces ou sur les fêtes de fin d’année, on est effectivement passé à ces 2 mètres. La pénétration des nouveaux variants (…) est peut-être l’occasion d’officialiser les 2 mètres » . 

L’ensemble de ces recommandations a été transmis au ministère de la Santé, à titre indicatif.

Source : LCI

À lire aussi : La « langue Covid », ce nouveau symptôme qui inquiète !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0