Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Poutine à l’origine de la panne WhatsApp ? La question de la cyberattaque se pose

Publié par Elodie GD le 26 Oct 2022 à 14:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce mardi 25 octobre, les utilisateurs de WhastApp du monde entier ont fait face à la même difficulté : impossible d’utiliser l’application. Si le problème a été réglé au bout de quelques heures, certains sceptiques, soupçonnent une attaque de la Russie.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : WhatsApp : Pourquoi devriez-vous mettre l’application à jour sans tarder ?

Panne générale

Si mardi matin il vous était impossible d’accéder à WhatsApp, pas de panique ! Les utilisateurs du monde entier faisaient face au même problème. Très vite, Meta a communiqué à ce sujet, évoquant une panne mondiale. Survenue aux alentours de 9 heures (heure française), la panne a été réglée vers 10 h 50. Si les pannes des applications Meta ne sont pas rares, celle-ci en particulier a mis la puce à l’oreille de certains utilisateurs. Et pour cause, le climat géopolitique actuel fait très vite sombrer dans les théories complotistes en tout genre.

La suite après cette publicité

Et le chroniqueur Guillaume Genton ne fait pas exception. Dans le Morning Sans Filtre de mardi, il a évoqué la possibilité d’une cyberattaque russe derrière cette mystérieuse panne WhatsApp.

>> A lire aussi : Un hôpital visé par une cyberattaque, les pirates réclament une rançon de 10 millions de dollars

La suite après cette publicité

Une cyberattaque russe ?

Pour le chroniqueur, pas de doute : ce sont les Russes qui se cachent derrière tout ça ! « Qui est responsable de ça ? C’est un bug ou c’est quelqu’un qui a piraté WhatsApp ? C’est les Russes ! C’est une cyberattaque ! C’est Poutine ! » , se sont alors demandés Guillauem Genton et Fabien Delettres après avoir évoqué le contexte actuel. L’expert en cybersécurité avec lequel il s’entretenait, a cependant très vite calmé ses ardeurs. Selon lui, les Russes n’y sont pour rien. « On est en droit de se poser la question » , reconnaît-il. « Dans notre milieu on sait très bien que WhatsApp est souvent utilisé par les Américains pour l’espionnage. Est-ce qu’il se sont fait péter ? C’est un petit peu le terme. Est-ce que c’est simplement une ingérence d’un état russophone pour déstabiliser l’occident ? Sachant que nos amis Russes et consort utilisent eux, le Signal » .

 

La suite après cette publicité
 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Une publication partagée par Le Morning Sans Filtre (@lemorningsansfiltre)

La suite après cette publicité

Alors pas de souci à se faire. Même s’il est légitime de se poser la question, il y a peu de chances que Meta ait été victime d’une cyberattaque orchestrée par les Russes.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Poutine inarrêtable ? D’inquiétantes découvertes dans des sous-terrains ont été faites ?