Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Pénurie de masques : les graves accusations qui pèsent sur Jérôme Salomon !

Publié par Lucie le 10 Déc 2020 à 15:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les sénateurs accusent le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, d’avoir essayé d’intervenir sur un rapport qui préconisait le nombre de masques nécessaires en cas de pandémie.

Jérôme Salomon

Jérôme Salomon pointé du doigt sur le stock de masques

Ce jeudi 10 décembre, lors d’une conférence de presse, la commission d’enquête du Sénat doit rendre publique ses conclusions sur la gestion de l’épidémie mettant en cause Jérôme Salomon. En effet, le directeur général de la Santé (DGS) est accusé d’avoir fait pression en 2019 pour modifier un rapport d’experts sur le nombre de masques nécessaires en cas d’épidémie.

En août 2018, un rapport d’experts avait été remis par le professeur de maladies infectieuses au CHU de Grenoble, Jean-Paul Stahl, à l’agence Santé Publique France (SPF). Jean-Paul Stahl avait indiqué à l’exécutif de se fournir d’un milliard de masques en cas de pandémie : « le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30 % de la population » . Toutefois, deux mois après, Jérôme Salomon a finalement décidé de ne pas suivre cette préconisation et a donc commandé entre 50 et 100 millions de masques. Selon lui, ce stock présentait « un milliard de masques enfermés qu’il faudrait jeter régulièrement ».

Ce matin, sur Europe 1, le président du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau a déclaré : « Notre commission d’enquête au Sénat vient de révéler un fait qui est extrêmement grave, qui est avéré : le fait que M. Salomon, le patron de la Santé publique, ait influé sur un rapport d’expertise sur le fameux stock de masques. C’est grave ». Il a ensuite ajouté : « la commission sera à même de révéler dans quelques heures les échanges de mails qu’elle a en sa possession ». 

À lire aussi : Vaccin Pfizer : plusieurs volontaires témoignent d’un effet secondaire alarmant !

Des échanges de mails troublants

Le Monde a dévoilé que les membres de la commission ont récupéré des échanges de mails déconcertant entre Jérôme Salomon et François Bourdillon, l’ex-directeur de Santé Publique France, en mai 2019. Effectivement, ces mails mettraient en évidence la pression exercée par le directeur général de la santé sur un rapport d’expertise.

Le premier échange a justifié sa volonté de modifier le rapport d’experts : « Comment concevoir, sauf à vous décharger sur la DGS puisque vous agissez au nom de l’État pour la question des stocks, qu’un groupe d’experts de SPF (…)laisse penser que le stock de masques doit être autour d’un milliard et que l’établissement pharmaceutique de SPF n’ait pas constitué des stocks à hauteur de ce qui est recommandé ? L’une des solutions pourrait être alors de modifier la rédaction de certaines formulations afin de centrer l’avis sur les besoins en contre-mesures médicales. Ensuite, il reviendra aux autorités de définir le stock nécessaire en prenant en compte notamment les disponibilités des produits sur le marché ». En mai 2019, le rapport a été publié en l’état. Toutefois, selon les sénateurs, cela n’excuse pas la pression exercée par Jérôme Salomon.

Source : Le Figaro 

À lire aussi : Déconfinement : Ces départements qui pourraient déconfiner facilement

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.