Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : des scientifiques viennent de faire une découverte majeure !

Publié par Céline le 03 Déc 2021 à 12:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les scientifiques estiment avoir trouvé “le déclencheur” entraînant des thromboses après l’administration du vaccin anti-Covid AstraZeneca.

Les scientifiques pensent avoir trouvé le déclencheur des thromboses dans le vaccin AstraZeneca

Image Pixabay

Les vidéos du jour à ne pas manquer

>> À lire aussi : 3ème dose de vaccin : un nouvel effet secondaire inquiétant suite au rappel 

Les scientifiques pensent avoir trouvé « le déclencheur » des thromboses

Les chercheurs américains et britanniques ont ainsi montré en détail comment une protéine dans le sang, la CXCL4, également nommée facteur plaquettaire 4, est étonnamment attirée par un des composants du vaccin à vecteur adénovirus. Ils estiment donc que cela est capable de déclencher une réaction en chaîne, impliquant pleinement le système immunitaire. Cet enchaînement peut engendrer la formation de caillots sanguins, potentiellement mortels. 

Bien qu’il s’agisse d’un effet secondaire extrêmement rare, il s’avère que la formation de caillots de sang suite à l’administration du vaccin AstraZeneca a suscité un grand nombre d’inquiétudes…

>> À lire aussi : Vaccin Covid : ce nouvel effet secondaire sur les femmes qui inquiète

« Éliminer cet effet secondaire rare »

Une porte-parole d’AstraZeneca a déclaré que les thromboses sont plus susceptibles de se produire avec une infection par la Covid qu’à cause du vaccin en lui-même… Elle ajoute que même si la recherche n’est pas définitive, elle permet d’imaginer des perspectives intéressantes. Le groupe pharmaceutique AstraZeneca explore donc la possibilité de tirer parti de ces résultats afin d’éliminer cet effet secondaire extrêmement rare. 

Le professeur Alan Parker, exerçant à la faculté de médecine de l’université de Cardiff, a également pris la parole. Il déclare que le syndrome thrombotique ne se développe que dans des cas extrêmement rares. Il est dû à une chaîne d’événements complexes qui permet de déclencher malheureusement cet effet secondaire ultra-rare.

Le professeur ajoute que les données confirment que le facteur plaquettaire 4 est capable de se lier aux adénovirus. L’établissement d’un mécanisme pourrait aider à prévenir, mais aussi à enfin traiter ce trouble. 

>> À lire aussi : Vaccin : c’est officiel, ce nouvel effet secondaire est bel et bien avéré…

0