Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une journaliste se fait gifler les fesses en plein direct (Vidéo)

Publié par Jessy le 12 Déc 2019 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

De plus en plus de journalistes témoignent de la difficulté d’exercer le journalisme en direct et dans un lieu public. Insultes, incrustation d’individus ou dragues lourdes … Cela fait de belles séquences pour les bêtisiers, mais ne font pas rires les victimes. Une journaliste américaine a été victime d’une gifle sur les fesses, alors qu’elle était en plein direct.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Choc : une journaliste de CNews embrassée de force en plein direct (Vidéo)

En direct, une journaliste se fait gifler les fesses !

La suite après cette publicité

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Alors qu’une journaliste est en direct, plusieurs passants s’incrustent dans le champ de la caméra pour s’amuser. Bien que la journaliste n’arrive pas à se concentrer, cette dernière semble trouver ça plutôt amusant…. Jusqu’au moment où un homme, qui arrive derrière elle, lui met une gifle sur les fesses avant de continuer son chemin. L’homme semble très fier de lui, alors que la journaliste est choquée par le geste obscène et déplacé du coureur. Une séquence qui choque la journaliste et les internautes, notamment à cause de la force dont l’homme a usé pour frapper la jeune femme.

La journaliste répond à son agresseur

Sur Twitter, des internautes ont partagé la séquence, s’indignant du geste du coureur. Alex Bozarjian, la journaliste, a également répondu à l’homme : « À l’homme qui m’a frappé les fesses à la télévision en direct ce matin : vous m’avez violé, objectivé et embarrassé. Aucune femme ne devrait JAMAIS devoir supporter cela au travail ou n’importe où !! » . L’homme a pu être identifié, et certains internautes prennent la défense du coureur. « Vous n’avez PAS été violé et ce n’était PAS un attentat à la pudeur. Oui, c’était un peu inapproprié […] Beaucoup trop de politiquement correct ces jours-ci » tweet un internaute, qui ne semble pas prendre conscience de l’impact que peut avoir une claque sur les fesses, surtout quand elle n’est pas consentie.

La suite après cette publicité

Dans une interview, l’avocat du coureur a déclaré que son client regrette la situation et son geste, et qu’il espère que la journaliste le pardonnera sans engendrer de poursuite. De son côté, cette dernière annonce : « Il m’a pris mon pouvoir, j’essaye de le récupérer » .

À lire aussi : Sophie Davant : elle frôle l’accident en plein direct (video)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.