Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Que faut-il attendre de Salto, le Netflix à la française lancé par TF1, France Télévisions et M6 ?

Publié par Jessy le 16 Août 2019 à 10:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plus besoin de vous présenter la célèbre plateforme de films et séries à la demande Netflix. Avec ses films cultes, ses programmes originaux et ses nombreux abonnés, Netflix est vite devenu le leader des plateformes de vidéos à la demande. Mais la télévision française compte bien riposter avec sa propre plateforme : Salto.

>> À lire aussi : Netflix signe un énorme deal avec les créateurs de « Game of Thrones »

Salto, le projet de plateforme vidéo à la demande, et sur abonnement

Netflix, Disney+ ou encore Amazon Prime Vidéo… Tant de plateformes de vidéos à la demande sur abonnement qui tentent de se faire une place dans le coeur des citoyens du monde entier. Même si Netflix est perçu comme le leader sur le marché, les autres plateformes pourraient bien lui faire de l’ombre. À commencer par Disney+, qui propose les films et séries Disney, mais également l’univers Marvel et DC comics. En France, les trois géants de la télévision française ont décidé de riposter, et de créer leur propre plateforme. France Télévisions, TF1 et M6 s’unissent pour lancer Salto, la nouvelle plateforme de vidéo à la demande à la française, dont le lancement est prévu pour le premier trimestre 2020, comme l’annonce Europe 1.

>> À lire aussi : Séries : La Casa de Papel bat un record spectaculaire sur Netflix !

Que proposera Salto ?

Sur abonnement, Salto proposera les flux des chaînes en direct, des rediffusions et des vidéos à la demande. Mais la plateforme sera tout de même limitée à cause de l’Autorité de la concurrence : « TF1, France Télévisions et M6 se sont engagés à ce que Salto ne puisse pas contracter d’exclusivité de distribution de chaînes de la TNT en clair et de leurs services et fonctionnalités associées » explique l’institution dans un communiqué de presse. Pour le moment, le prix de l’abonnement n’a pas été communiqué par les trois géants de la télévision française.

>> À lire aussi : Les jeunes ne font plus l’amour à cause de Netflix !

0