Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Troisième vague : Un reconfinement local après les fêtes de Noël est-il inévitable ?

Publié par Quentin VIALLE le 24 Déc 2020 à 19:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la pandémie de Covid-19 ne freine plus comme prévu, et que les fêtes de Noël sont déjà là, faut-il s’inquiéter d’une troisième vague ? Certains élus et scientifiques plaident en tout cas pour un reconfinement localisé, comme le fait l’Italie ou encore le Royaume-Uni. Explications.

Publicité

Troisième vague : reconfiner, utile ou pas ?

Difficile de ne pas s’inquiéter d’un rebond épidémique après les fêtes de fin d’année. De nombreux élus et experts de la santé demandent un reconfinement au niveau local dès le 26 décembre. C’est le cas du maire LR de Reims, Arnaud Robinet, qui estime que c’est la seule solution pour « un retour à la vie presque normale à la rentrée« . Selon Didier Guillement, épidémiologiste à l’Institue Pasteur, reconfiner localement pourrait être une bonne idée pour combattre le virus. Le scientifique est néanmoins sceptique sur la mise en place de cette nouvelle action. « Qui va gérer ces reconfinements locaux ? Les présidents de la région ? Les préfets ? Ce ne sont pas forcément les mieux placés« , a-t-il déploré récemment.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Pour l’heure, les départements qui présentent le plus de « risques » sont : l’Aisne, les Ardennes, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, les Vosges, la Haute-Marne, la Haute-Saône, le Doubs et enfin le Jura.

Publicité
Reconfinement local après les fêtes de fin d'année ?

A lire aussi >>> Reconfinement après Noël : Et si le gouvernement s’y préparait ? 

Télétravail plutôt que reconfinement ?

C’est ce qu’estime Martin Blachier, épidémiologiste et médecin de santé publique. En effet, le spécialiste est convaincu que seul le télétravail massif pourrait faire baisser les chiffres de contaminations au Covid-19. « En septembre, il y avait seulement 10% de salariés en télétravail. C’est ça qui a relancé l’épidémie. Si on veut éviter une troisième vague, il faut imposer le télétravail jusqu’à mi-janvier« , déplore-t-il. Voilà qui mérite d’être clair.

Publicité

Le gouvernement a d’ailleurs réaffirmé que le télétravail était « une obligation » quand cela était possible. Pourtant, contrairement au mois de mars dernier, de nombreuses entreprises rechignent à recourir au travail à distance…

A lire aussi >>> Atteint du Covid-19, il passe 222 jours à l’hôpital et s’apprête à fêter Noël !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN