Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un second confinement envisagé ? La déclaration d’Olivier Véran qui inquiète

Publié par Jessy le 20 Juil 2020 à 14:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est officiel, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos. Une décision prise par Emmanuel Macron et Jean Castex, le nouveau Premier ministre. Mais au micro de France Inter, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a évoqué un possible second confinement. Une situation qui plongerait la France dans une position délicate.

>> À lire aussi : Taxe d’habitation : Jean Castex fait une grande annonce !

Port du masque : la solution pour éviter un second confinement !

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Depuis ce 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos. Une obligation à la base prévue pour le 1er août, mais qui a été précipitée par Jean Castex, l’actuel Premier ministre. « Notre objectif est de faire de la prévention, en rendant obligatoires les masques, et en accentuant la pédagogie auprès de nos concitoyens » a expliqué, le 17 juillet, Jean Castex. Le port du masque rendu obligatoire… Mais pourquoi ? Depuis le déconfinement, le relâchement est de plus en plus dense, en oubliant parfois que le virus est toujours en circulation. Un relâchement qui a d’ailleurs révélé plusieurs clusters en France, et qui pourrait amener à un second confinement.

olivier véran

>> À lire aussi : Reconfinement : Jean Castex prend la parole…

« On va tout faire pour éviter un confinement généralisé »

Si la France se confine une seconde fois, les conséquences sur l’économie seraient catastrophiques. Et pour le gouvernement, l’économie et la santé des citoyens sont deux choses importantes. Le port du masque obligatoire, avec une amende de 135 euros lorsque la règle n’est pas respectée, a été mis en place pour responsabiliser les Français, comme l’expliquait Olivier Véran le 20 juillet dernier, sur France Inter. « Des signes inquiétants de reprise épidémique dans certains territoires » ont été pointés du doigt, rapport également le ministre de la Santé. Ces clusters, qui se comptent entre 400 et 500, « sont essentiellement localisés dans des lieux clos et dans des milieux particuliers comme les abattoirs » a ajouté Olivier Véran. Même si un second confinement est possible, le politique se veut rassurant, et assure sur RTL : « On va tout faire pour éviter un confinement généralisé » , bien que « tous les scénarios sont à l’étude » .

>> À lire aussi : Edouard Philippe bouleversé : ce geste qui a secoué l’ancien premier ministre avant son départ