Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin Pfizer / BioNTech : six patients seraient morts pendant les essais ? Est-ce vrai ?

Publié par Jessy le 15 Déc 2020 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis la mise en place du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer / BioNTech, la polémique gonfle et les questions se posent autour de ce vaccin. Et depuis peu, une rumeur circule, indiquant que six personnes seraient mortes suite à l’injection du vaccin contre le Covid-19. Est-ce vrai ? On vous répond !

Publicité
vaccins-covid

>> À lire aussi : Déconfinement : Ce qui va changer sur l’attestation dès demain !

Six personnes sont-elles décédées pendant les essais du vaccin Pfizer / BioNTech ?

La polémique enfle autour du vaccin Pfizer / BioNTech. Après deux personnes au Royaume-Uni qui ont mal réagi au vaccin, une rumeur circule concernant le décès de six personnes, pendant les essais du vaccin. Dans un rapport publié par l’Agence américaine chargée de l’Alimentation et des médicaments (FDA), une ligne n’a pas échappé aux opposants au vaccin : « Death = 6 » . Ce rapport, basé sur le résultat des essais cliniques des laboratoires Pfizer / BioNTech, révèle donc que six personnes seraient mortes suite à l’injection du vaccin, comme le rapport La Dépêche. Dans les faits, ces personnes sont décédées. Mais en creusant un peu, leur décès n’a aucun lien avec le vaccin des laboratoires Pfizer / BioNTech.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité
vaccin

>> À lire aussi : Vaccin Pfizer : « je n’ai jamais vu autant d’effets indésirables » , confie un infectiologue

Quelle est la réelle cause de leur décès ?

Parmi les six patients morts à la suite de l’injection, quatre d’entre eux ont reçu un placebo, et non l’injection. Leur décès n’est donc pas en lien avec le vaccin contre le Covid-19. La Dépêche explique en effet que, lors des essais, certains patients ne reçoivent pas le réel vaccin, mais une injection identique.

Publicité

Cette injection ne comporte cependant pas de substance active, et ne compose donc pas un danger apparent pour les patients à qui on l’injecte, comme le précise la FDA. Mais qu’en est-il des deux autres patients ?

Là aussi, une explication révèle que le vaccin n’est en rien fautif : « L’une d’entre elles a fait un arrêt cardiaque 62 jours après la seconde vaccination et est morte trois jours plus tard, tandis que l’autre est morte d’artériosclérose trois jours après la vaccination » indique une nouvelle fois la FDA, qui se défend de ces décès.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

La rumeur a rapidement enflé sur les réseaux sociaux suite à la publication de ces résultats, et un groupe anti-vaccin a repris ce chiffre pour affirmer qu’il ne fallait pas se faire le vaccin contre le Covid-19. Dans les faits, 43 448 personnes ont participé aux essais cliniques, et aucun mort lié à l’injection n’est à déclarer.

Publicité

>> À lire aussi : Vaccin Pfizer : plusieurs volontaires témoignent d’un effet secondaire alarmant !

Source : La Dépêche

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.