Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Vaccination contre la variole du singe : Cette énorme polémique qui vient d’éclater

Publié par Romane TARDY le 10 Août 2022 à 11:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La variole du singe est apparue il y a quelques mois et inquiète de plus en plus. Des premiers décès ont été constatés. La vaccination est alors passée au centre des préoccupations. Malheureusement, en France, un énorme incident est survenu dans un centre de vaccination parisien. A cause d’une rupture de la chaine de froid, des patients vont devoir être réinjectés.

Variole du singe : incident dans un centre de vaccination

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Les vaccins font décidément polémique. Entre ceux contre le Covid, qui ont de nombreux effets secondaires, et ceux contre la variole du singe qui se retrouvent à être injectés deux fois, la situation dans les centres de vaccination est bien compliquée.

Si la variole du singe a contaminé déjà 2 400 personnes en France, le pays développe depuis plus d’un mois sa campagne de vaccinations notamment pour les personnes à risque. 153 centres ont été ouverts et 18 500 personnes sont allées recevoir une injection.

Toutefois, une polémique autour d’un centre de vaccination parisien vient d’éclater. Dans le 13ème arrondissement, le centre Edison a rencontré un gros souci en ce début du mois d’août. En effet, une rupture de la chaine de froid a complètement cassé l’efficacité du vaccin. Ce problème a été provoqué par un frigidaire défectueux et une mauvaise température de conservation. Les soignants ont dû alors rappeler près de 500 personnes pour leur effectuer une seconde injection, cette fois-ci utile.

Une deuxième injection nécessaire

Si c’est une perte de temps, cette première injection ratée contre la variole du singe ne présenterait aucun risque pour les vaccinés : « Cela n’entraîne aucun risque sanitaire pour les personnes concernées, mais une nouvelle première injection s’avère nécessaire pour être efficacement protégé contre le virus » , a écrit dans un message la mairie de Paris. Les personnes concernées ont été vaccinées du 2 au 4 août.

Le centre a dû être provisoirement fermé mais a pu rouvrir ce mardi. Au centre Edison, les personnes ayant subi cette erreur sont prioritaires sur tous les créneaux. Ils sont priés de se « reprogrammer un rendez-vous dès que possible » par téléphone au 01 44 97 87 15 ou 07 88 33 66 19 (appels du lundi au samedi, de 9h à 19h30).

Des vaccins périmés utilisés

Ce n’est pas la première polémique de ce type en France. En effet, des vaccins contre la variole du singe dont la date de péremption était dépassée auraient été injectés à des patients. Les autorités sanitaires auraient affirmé qu’ils étaient encore utilisables. Elles auraient donc prolongé les dates d’utilisation de certains lots jugés encore valides mais sans prévenir les personnes concernées.

Face à ces polémiques et surtout pour accélérer la campagne de vaccination, des pharmacies vont être autorisées à vacciner contre la variole du singe dès ce mercredi. Pour le moment, c’est en phase de tests car cela ne concernera que cinq établissements dont deux à Paris, une à Fréjus, une à Marseille et une à Lille.

Les personnes les plus susceptibles de l’attraper seront prioritaires. Cela devrait concerner les homosexuels ayant plusieurs partenaires et les travailleurs du sexe. L’expérimentation durera 15 jours avant d’être élargie en cas de succès.

0