Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Zara : il veut essayer un short pour femme, un vendeur lui refuse l’accès aux cabines

Publié par Jessy le 27 Août 2019 à 17:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aujourd’hui, la mode est une question personnelle, propre à chacun et chacune d’entre nous ! Mais lorsqu’on est un homme et qu’on veut essayer un vêtement pour femme, c’est parfois compliqué. À Paris, un homme s’est vu refuser l’accès aux cabines d’essayage, car il voulait essayer un short pour femme.

>> À lire aussi :« Je n’accepte pas les voilées » : une responsable d’un magasin Etam accusée de discrimnation à l’embauche envers une femme voilée

Il veut essayer un short pour femme, le vendeur de Zara lui refuse l’accès aux cabines

Le 14 août dernier, un jeune homme de 19 ans a exprimé sa colère sur Twitter. Alors que ce dernier était chez Zara, dans Paris, il voit plusieurs vêtements qu’il souhaite essayer. Mais arrivé aux cabines d’essayage, « la drag-queen parisienne Azura » se voit refuser l’accès aux cabines par un vendeur de la marque. De son vrai nom Rayane, il partage sa mauvaise expérience sur Twitter. Son tweet a été partagé près de 3 000 fois.

>> À lire aussi : Pour la première fois, un arbitre arrête un match de foot à cause des chants homophobes ! (VIDÉO)

« Ah, mais ça ne va pas être possible hein »

Alors que Rayane présente ses vêtements au vendeur présent dans les cabines, ce dernier lui refuse l’accès. Interrogé par Têtu, le jeune homme explique : « C’était à mon tour d’essayer et là, le vendeur me demande si les vêtements sont pour mon amie ou moi » . Rayane répond naturellement que c’est pour lui, et a été abasourdi par la réponse du vendeur : « Ah, mais ça ne va pas être possible hein » . Une réponse qui choque d’abord le jeune homme de 19 ans, demandant dès lors des explications. La réponse du vendeur ? « Ce sont des vêtements et des cabines d’essayage pour femmes » . Rayane ne se laisse pas pour autant faire, et malgré le soutien d’un collègue envers le vendeur, la drag-queen parviendra à entrer dans les cabines.  « Je trouve ça inadmissible de voir des vendeurs réagir comme ça » explique Rayane à Têtu.

La marque Zara envoie une lettre au jeune homme 

Il n’a pas fallu longtemps à Zara pour réagir et envoyer une lettre à Rayane, dont une partie est divulguée par le magazine Têtu : « Nous tenions à nouveau à vous présenter nos plus sincères excuses […] Le règlement de nos cabines d’essayage n’a pas été correctement appliqué et nous sommes désolés que vous ayez eu à subir ce désagrément […] Nous allons redoubler d’efforts afin de limiter au maximum le risque de voir apparaître de nouveau une situation similaire » . Le détenteur de Zara, Jean-Jacques Salaün, a confirmé au magazine qu’une sanction a été mise en place, sans en dire plus. De leur côté, tous les employés Zara ont reçu une lettre rappelant qu’il est interdit de refuser « l’accès aux cabines de la section femme ou homme à qui que ce soit si c’est uniquement basé sur le genre » .

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0