Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Arnaque au petit chiot : attention à cette escroquerie qui circule sur internet !

Publié par Claire JONNIER le 04 Mar 2020 à 12:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Diffusée sur internet, cette annonce pour la vente de chiots de race remporte un franc succès. Mais malheureusement, derrière, il se cache une arnaque bien ficelée qui fait plonger de nombreux consommateurs. À tel point que c’est la police du Bas-Rhin qui reprend l’affaire et qui tente d’alerter les utilisateurs. Une escroquerie de grande ampleur à découvrir en vidéo :

>> À lire aussi : Gaz et électricité : faites très attention à ces nouvelles arnaques !

Chiots de race : une arnaque de grande ampleur

Sur internet, la photo des chiots de race à la vente fait un véritable carton ! Un succès qui s’explique notamment par le prix, ridiculement bas. Alors évidemment, nombreux sont ceux qui plongent la tête la première dans le panneau. À tel point que la police nationale du Bas Rhin est obligée d’intervenir.

En effet, ils expliquent que « les plaintes se multiplient » et qu’ils sont obligés d’intervenir « plus de deux à trois fois par semaine. » Par ailleurs, il semblerait que « les victimes ont perdu plusieurs centaines d’euros, parfois beaucoup plus. »

>> À lire aussi : 199 personnes victimes d’une terrible arnaque sur Le Bon Coin : 90 000 euros détournés !

Les arnaques qui se multiplient

Cette fois-ci, il s’agit de la vente de chiots de race qui se cache derrière cette escroquerie. Mais visiblement, les arnaques ont tendance à se multiplier ces derniers temps. En tout cas, c’est le constat que fait le commissariat d’autant qu’en plus, il est très « rare de se faire rembourser la somme dépensée, car ces réseaux sont souvent basés à l’étranger et difficilement accessibles. »

Quant au mode opératoire, c’est systématiquement le même. L’escroc met en place un lien de confiance avec le futur acheteur en lui expliquant que généralement, il ne peut pas s’occuper du chiot et qu’il ne veut pas le laisser en refuge. Du coup, il négocie des frais de transport pour faire parvenir l’animal au destinataire. Quant au moyen de paiement, ce sont généralement des cartes prépayées ou une recharge PCS qui s’achètent directement en bureau de tabac. Évidemment, l’animal n’arrive jamais puisque soi-disant, il est retenu par la douane, ce qui demande encore plus de frais. Voilà pourquoi, il faut rester méfiant vis-à-vis d’une « trop bonne affaire qui se présente à vous » et si on vous demande de régler par des tickets PCS rechargeables.

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.