Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

En Arctique, les rennes sont obligés de manger des algues à cause du réchauffement climatique

Publié par Claire JONNIER le 06 Mai 2019 à 9:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce n’est un secret pour personne, le réchauffement climatique est un véritable fléau pour notre environnement. Et les premiers touchés par ce désastre, ce sont bien évidemment les animaux qui rivalisent d’adaptation pour pouvoir survivre. D’ailleurs, en Arctique, les rennes sont désormais obligés de se nourrir d’algues à cause d’un sol gelé, conséquence directe du réchauffement.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Le réchauffement climatique prend la forme de 467 ravages ! Une étude inquiétante…

Le réchauffement climatique : un fléau en Arctique

La suite après cette vidéo

Récemment, des chercheurs du Centre for Biodiversity Dynamics de l’Université norvégienne des sciences et des technologies (NTNU) ont réalisé une étude sur les rennes sauvages, très implantés dans la région. En effet, ils se sont rendu compte que ces derniers ont changé d’alimentation à cause du réchauffement climatique. Normalement, ces animaux se nourrissent de plantes et de végétaux dans des zones qui ne sont pas recouvertes de neige.

La suite après cette publicité

Mais avec la hausse des températures, c’est désormais la pluie qui tombe sur l’archipel norvégien du Svalbard. Et comme la température extérieure est excessivement froide, elle se transforme en gel lorsqu’elle tombe au sol créant ainsi, une épaisse couche de glace. Du coup, les animaux n’ont plus la possibilité de se nourrir correctement et sont obligés de s’adapter à la situation.

>> À lire aussi : Rapport de l’ONU : le taux d’extinction des espèces animales et végétales ne fait qu’augmenter

Des animaux qui tentent de s’adapter au réchauffement climatique

La suite après cette publicité

Et c’est exactement la raison pour laquelle plus de 20 000 rennes se sont dirigés vers les côtes pour trouver des algues. Cependant, « il semblerait qu’ils ne peuvent pas se nourrir exclusivement d’algues », déclare Brage Bremset Hansen, biologiste à l’Université norvégienne des sciences et des technologies.

Néanmoins, il précise également que « les rennes ont une capacité d’adaptation surprenante. Ils arrivent à trouver des solutions pour de nouveaux problèmes comme le changement climatique rapide, et ils développent des stratégies variées. La plupart d’entre eux sont capables de survivre dans des conditions très dures ». Quoi qu’il en soit, cette région du monde est particulièrement impactée par le réchauffement qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices dans les prochaines années.

>> À lire aussi : Découvrez 26 espèces en voie d’extinction

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.