Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Chat atteint d’un mystérieux virus : l’inquiétude grandit au gouvernement !

Publié par Manon CAPELLE le 03 Juil 2020 à 21:20
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Italie, un chat a contracté un virus extrêmement rare, un type de Lyssavirus. Cela a suscité énormément d’inquiétude sur le pays, et ce, jusqu’au sommet de l’État italien.

La suite après cette publicité
chat virus rare italie

>>> À lire aussi : En scannant la puce de ce chat, ce vétérinaire était loin d’imaginer ce qu’il allait provoquer

Un chat a contracté un virus extrêmement rare

La suite après cette vidéo

C’est lorsqu’un virus très rare voit le jour en Italie chez l’un des animaux les plus répandus du Vieux Continent, la panique et l’inquiétude montent peu à peu. Un chat a contracté un virus de type de Lyssavirus, proche de celui qui provoque la rage. 

La suite après cette publicité

Mi-juin, un petit félin est tombé malade à Arezzo, en Toscane. « Le 12 juin, la famille propriétaire de l’animal, une chatte de deux ans, est rentrée chez elle après deux jours hors d’Arezzo. Le félin était devenu très agressif et il a mordu trois membres de la famille. Il a été alors amené chez un vétérinaire qui, lui aussi, a été agressé », contextualise le journal italien.

Par la suite, le chat a été envoyé vers une structure spécialisée où il va décéder.

>>> À lire aussi : Ces chiens ressemblent à des peluches ! Instant trop mignon !

La suite après cette publicité

Le ministère de la Santé italien s’alarme

L’analyse du cerveau du chat a permis de révéler la maladie dont il était atteint. C’était un virus de type Lyssavirus, extrêmement rare. « Il n’a été identifié qu’une seule fois dans l’histoire, chez une chauve-souris du Caucase, en 2002 », souligne Il Fatto Quotidiano.

Les autres animaux de la ville ont alors été mis en quarantaine et sont « séquestrés » chez eux. Aussi, les riverains d’Arezzo doivent signaler aux autorités tout « changement de comportement soudain » de leur chat ou autre animal de compagnie.

La suite après cette publicité

Au sommet de l’État italien, cette affaire inquiète grandement le gouvernement. « Le ministère de la Santé a constitué un groupe technique et scientifique pour examiner cette histoire », rapporte également Il Fatto Quotidiano.

>>> À lire aussi : Une terrifiante créature marine affole des pêcheurs (vidéo)

Source : Le Point

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.