Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Un homme massacré par son « kangourou de compagnie »

Publié par Felix Mouraille le 13 Sep 2022 à 20:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 13 septembre, la police australienne a annoncé la mort d’un homme suite à l’attaque d’un kangourou. L’animal sauvage a dû être abattu.

Ce week-end, un homme de 77 ans a été retrouvé par ses proches avec des « blessures graves » . La police locale rapporte que les faits ont eu lieu dans sa propriété à Redmond, dans le sud de l’Australie. Pour l’instant, c’est un kangourou sauvage qui est soupçonné. En effet, selon les autorités, le vieil homme gardait ce kangourou comme animal de compagnie.

Malgré l’intervention des ambulanciers sur place, le septuagénaire n’a pas survécu à ses blessures. Un peu plus tard, un officier a rapporté qu’un « kangourou empêchait l’ambulance d’accéder à l’homme blessé » . La police a rajouté que le marsupial constituait « une menace permanente pour les secours » et ils ont donc décidé de l’abattre.

Attaque mortelle de kangourou : un évènement rarissime

Même si ces évènements sont rares, des vidéos font souvent le tour des réseaux où l’on voit des combats de kangourous. Ce marsupial peuple la région du Grand Sud de l’Australie occidentale. Les mâles peuvent faire 2,2 mètres de long et peser jusqu’à 70 kg.

« On pense que l’homme a été attaqué par le kangourou plus tôt dans la journée » , rapporte un porte-parole de la police d’État. Si les dires sont confirmés, ça serait la première attaque mortelle d’un kangourou depuis 86 ans.

Sydney Morning Herald raconte que la dernière attaque mortelle se serait déroulée en 1936. Un Australien d’une trentaine d’années avait été emmené de toute urgence à un hôpital en Nouvelle-Galles du Sud. L’homme avait tenté de secourir ses deux chiens face à un kangourou mais il s’est retrouvé avec de graves blessures à la tête. Il est finalement mort à l’hôpital plusieurs mois après cette violente attaque.

0