Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Le triste destin du requin aperçu dans les eaux d’Hyères

Publié par Céline le 01 Août 2022 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis mercredi 27 juillet, un requin bleu avait fait la surprise de sa présence dans les eaux des plages de la ville d’Hyères. Malheureusement, ce samedi 30 juillet 2022, il a été retrouvé mort sur le rivage.

Le cadavre du requin bleu va être analysé

Le corps du requin bleu a été retrouvé ce samedi 30 juillet gisant sur les bords de la plage de l’Almanarre, à Hyères, dans le Var au sud de la France.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Comme le confient nos confrères de Var Matin, qui ont suivi au quotidien cette femelle de près de deux mètres :

« Si aucune autopsie n’est prévue, des analyses vont être réalisées afin de rechercher d’éventuelles lésions. Des prélèvements de tissus vont également être effectués. »

Le requin qui nageait depuis quelques jours dans les eaux d'Hyères est décédé

Pixabay

La baignade était interdite depuis le 27 juillet

Depuis le mercredi 27 juillet, et la découverte de sa présence, la zone avait été neutralisée et la baignade interdite. Mais il s’avère que le comportement de l’animal avait rapidement inquiété les spécialistes. En effet, ce dernier ne quittait plus le rivage. Et réalisait toujours les mêmes ronds dans l’eau.

Le requin, qui soit dit en passant est complétement inoffensif pour les humains, était donc surveillé de très près. D’autant plus que la femelle était prête à mettre bas. Le Groupe phocéen d’étude des requins a indiqué à nos confrères de Var Matin que son décès était soit lié à un trop-plein de stress. Ou bien alors à la présence éventuelle d’un agent pathogène au niveau du cerveau.

Sur sa page Facebook officiel, le Groupe Phocéen d’Etude des Requins a tenu à remercier toutes les personnes qui les ont soutenus lors de leurs opérations.

« Un grand merci à vous toutes et tous qui nous ont soutenus sur cette page dans nos opérations lorsque nous étions à son chevet. »

Source : Le Point

 

0