Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Arnaque coronavirus : des Chinois escroqués par de faux policiers français

Publié par Salomee le 09 Mar 2020 à 15:00

En pleine épidémie de coronavirus, des étudiants chinois en France se seraient fait arrêter par de faux policiers français. Ils ont été forcés de payer une amende à cause du port « illégal » de masques sanitaires. Explication dans cet article.

À lire aussi: Les fumeurs attrapent-ils le coronavirus plus facilement ? Voici la réponse !

Le prétexte de ces amendes : l’interdiction du voile intégral

Selon BFMTV, ces escrocs ont décidé d’infliger des amendes aux Chinois portant un masque de protection sanitaire. Pour être crédibles, ils se sont appuyés sur un texte de loi en vigueur depuis 2010. Nicolas Sarkozy avait décidé d’interdire la dissimulation du visage dans l’espace public. Cette loi permet d’infliger une sanction financière allant jusqu’à 150 euros à une personne portant le niqab (qui ne laisse dépasser que les yeux) ou la burqa (voile intégral cachant les yeux derrière une grille) .

Cette loi ne concerne en aucun cas le port du masque sanitaire. La France ne recommande pas spécifiquement le port d’un masque pour se protéger du coronavirus. Or, en Chine, le gouvernement chinois le conseille à tous ses ressortissants. C’est pourquoi la majorité des personnes portant un masque sont d’origine chinoise. Peu importe. La France n’a jamais interdit le port de ce masque. Les escrocs ont simplement utilisé une loi sans rapport pour arnaquer ces pauvres étudiants.

L’ambassade de Chine donne l’alerte

C’est l’ambassade de Chine qui a alerté les autorités françaises de cette situation déplorable. En effet, elle a publié sur son site internet que : « Ces étudiants (…) ont été condamnés à 150 euros d’amende par des ‘policiers’ pour avoir enfreint la loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public » .

Puis ce  samedi 7 mars, elle a affirmé qu’il s’agissait bien d’une entourloupe: « après vérification auprès de la police et de la justice française, il s’agit de malfaiteurs se faisant passer pour des policiers. Le port d’un masque pour raisons de santé n’est absolument pas illégal » .

L’ambassade met en place une stratégie de prévention auprès de la communauté chinoise en France. Elle leur recommande d’être « sur leurs gardes » . Depuis le début de l’épidémie, les Chinois sont beaucoup plus stigmatisés, une pression très difficile à vivre au quotidien. De plus, les arnaques les concernant viennent attiser ce sentiment de solitude et d’abandon.

En espérant que ces faux policiers soient rapidement rappelés à l’ordre.

À lire aussi: Coronavirus : un numéro vert gratuit est en place, quand appeler ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.