Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Crédits immobiliers : une bonne nouvelle attend les emprunteurs pour cet hiver

Publié par Manon CAPELLE le 30 Sep 2020 à 15:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le gouvernement a publié les taux d’usure applicables au quatrième trimestre 2020. Pour cet hiver, une bonne nouvelle arrive pour les emprunteurs. Les plafonds qui fixent les taux minimum auxquels les ménages peuvent emprunter ont été revus à la hausse

La suite après cette publicité
crédit immobilier emprunteurs

>>> À lire aussi : Ce livreur de pizzas de 89 ans obtient un incroyable pourboire grâce à TikTok (VIDEO)

Bonne nouvelle pour votre crédit immobilier

La suite après cette vidéo

Les taux d’usure vont être rehaussés dès ce 1er octobre. En effet, l’usure est le taux au-dessus duquel la Banque de France interdit les établissements de prêter. Chaque trimestre, ce taux est recalculé. En effet, il est calculé avec la moyenne des taux de crédits recensés au trimestre précédent, majorée d’un tiers.

La suite après cette publicité

Toutefois, avec la hausse observée cet été, ces taux seront réévalués à 2,41% pour les prêts entre 10 et 20 ans et 2,68% pour ceux de plus de 20 ans.

Cette hausse permettra à de nombreux ménages, qui voyaient leurs dossiers bloqués, de pouvoir débloquer leur dossier. Ainsi, ils pourront prétendre à un crédit immobilier. 

>>> À lire aussi : Il faudra travailler dans cette ville pour trouver le salaire minimum le plus élevé du monde !

La suite après cette publicité

Le seuil d’usure : une protection pour les emprunteurs

Le seuil de l’usure a été mis en place par la Banque de France. Elle vise à protéger les emprunteurs d’éventuels abus de l’établissement bancaire. De ce fait, il s’exprime au moyen du taux annuel effectif global (TAEG). 

Ainsi, ce chiffre est nécessairement communiqué par la banque avant la signature du contrat d’un prêt. Ainsi, il comprend le taux du prêt, les frais de dossier de la banque, la garantie et l’assurance emprunteur, souscrite auprès de la banque prêteuse généralement.

La suite après cette publicité

C’est l’assurance de prêt qui pénalise la plupart du temps les emprunteurs. En effet, les banques prêteuses imposent des tarifs plus élevés que les assureurs spécialisés.

>>> À lire aussi : Tarifs du gaz : ça va faire très mal à partir du 1er Octobre !

Source : Capital

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.