Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Il détourne une aide financière du Covid-19 pour s’offrir la voiture de ses rêves mais il va vite le regretter !

Publié par Romane TARDY le 31 Juil 2020 à 6:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux Etats-Unis, David T.Hines a obtenu une grosse somme d’argent en aide à sa société face à la crise du Covid-19. Il a détourné cette aide pour son intérêt personnel : s’offrir la voiture de ses rêves. Il ne s’attendait pas à ce qui allait arriver ensuite.

A lire aussi : Allocation de rentrée scolaire : bonne nouvelle pour 3 millions de familles

Il détourne une aide de l’Etat pour s’acheter une voiture de luxe !

Aux Etats-Unis, comme dans bons nombres d’autres pays, l’Etat déploie des aides publiques pour aider les particuliers et les entreprises à survivre face à la crise sanitaire et économique suite à la pandémie du Covid-19. Certains en profitent alors pour détourner le système.

En effet, David T.Hines, un habitant de Floride de 29 ans, a demandé 13 millions de dollars pour pouvoir payer ses employés. Cela regroupait sept prêts garantis par l’Etat. Il a finalement reçu 4 millions de dollars, soit la réponse à trois de ces prêts demandés. En réalité, ses employés n’existaient pas ou ne gagnaient qu’une toute petite partie de la somme qu’il avait demandée. Il a alors détourné cet argent pour l’utiliser à des fins personnelles : s’offrir une Lamborghini Huracan Evo, la voiture de ses rêves. Elle coûte 318 000 dollars. Il lui restait donc encore de l’argent de côté qu’il a dépensé dans des bijoux, des vêtements des hôtels de luxe. Malheureusement, il ne s’attendait pas à un retournement de situation.

La police le repère

Après avoir commis un délit de fuite avec sa Lamborghini, il a été arrêté et démasqué. Les autorités ont saisi la voiture de luxe et ils ont réussi à récupérer 3,4 millions de dollars encore présents sur son compte. Il devient alors coupable de fraudes bancaires et de fausses déclarations à une institution bancaire. Devant la justice, son avocat affirme que David T.Hines avait besoin de cet argent : c’est « un entrepreneur honnête qui, comme des millions d’Américains, a souffert financièrement pendant la pandémie » . L’accusé a finalement été libéré sous caution mais assigné à résident. Il comparaîtra le 14 octobre, risquant jusqu’à 70 ans de prison.

A lire aussi : Attention, des radars sont désormais cachés dans certains véhicules de cette marque…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER