Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Impôt sur le revenu : ces détails sont à connaître pour comprendre les calculs !

Publié par Romane TARDY le 27 Fév 2020 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comment est calculé l’impôt sur le revenu ? Ce n’est pas facile à comprendre du premier coup. Il y a de nombreuses subtilités à prendre en compte. On vous explique tout pour que vous soyez moins étonné devant votre montant d’imposition !

La suite après cette publicité

À lire aussi : La Banque Postale : vous allez maintenant devoir expliquer d’où vient votre argent en liquide !

Découvrez tous les détails importants pour bien comprendre le calcul de l’impôt sur le revenu

Pour calculer le montant de l’impôt sur le revenu, il faut partir du revenu net imposable. Le revenu net imposable c’est votre revenu brut auquel vous enlevez les abattements et charges ou l’investissement sur l’épargne retraite.

La suite après cette publicité

Il est ensuite divisé par le nombre de parts de votre quotient familial. Le nombre de parts se définit ainsi : une pour les célibataires divorcés, et deux parts pour les personnes mariées ou pacsées. Les deux premiers enfants donnent une demi-part supplémentaire et une part en plus à partir du troisième enfant. Lors d’une séparation, c’est le parent qui garde l’enfant qui garde aussi la part de quotient familial. En cas de garde alternée, chacun garde 0,25 part pour les deux premiers enfants et 0,5 à partir du troisième.

La suite aprés cette video

Lorsque le revenu net imposable est divisé par le nombre de parts, on applique le barème de l’imposition. Pour rappel, le barème d’imposition 2020 est le suivant :

– 0 à 10 064 euros 0%

La suite après cette publicité

– 10 064 à 25 659 : 11%

– 25 560 à 73 369 euros : 30%

– 73 370 à 157 806 euros : 41%

La suite après cette publicité

– Plus de 157 807 euros : 45%

On a alors une imposition moyenne que l’on multiplie à nouveau par le nombre de parts pour avoir le montant total de l’impôt. Plus le nombre de parts est élevé, plus la progressivité de l’impôt est réduite.

Réduire les inégalités

La suite après cette publicité

Pour limiter de trop favoriser les hauts revenus avec les avantages fiscaux du quotient familial des plafonds existent :

– Pour les célibataires, divorcés ou séparés ayant au moins un enfant à charge, le plafond est de 3697 euros. En résidence alternée, ce sera 1848,50 euros.

– Pour les personnes seules ayant élevé un enfant au moins cinq ans, le plafond est de 936 euros.

La suite après cette publicité

– Pour les personnes invalides ou au statut d’ancien combattant, la limite est de 3129 euros.

– Les veuves ayant des enfants à charge ont un plafond de 4879 euros.

Plusieurs correctifs permettent d’ajuster au mieux l’impôt. Pour les personnes à faibles revenus, un système de décote permet d’entrer doucement dans le barème de l’impôt. Pour les très hauts revenus, une contribution exceptionnelle peut au contraire s’ajouter : elle peut se situer entre 3 et 4%.

À lire aussi : Chèque énergie 2020 : découvrez sans plus attendre la date de réception selon votre département !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.